2 min de lecture Économie

Hollande annonce une série de mesures pour renforcer l'attractivité française

Cherchant à rassurer les entreprises étrangères quant aux possibilités d'investissement en France, le président de la République a présenté une série de mesures parmi lesquelles figurent des facilités douanières.

François Hollande clôture le conseil stratégique pour l'attractivité, le 17 février au palais de l'Élysée
François Hollande clôture le conseil stratégique pour l'attractivité, le 17 février au palais de l'Élysée Crédit : AFP / PHILIPPE WOJAZER
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Simplifications administratives en douane, aides aux implantations de start-up étrangères : François Hollande a détaillé une série de mesures visant à renforcer l'attractivité de l'Hexagone, ce lundi 17 février, en clôture du Conseil stratégique de l'attractivité de l'économie française qui se tenait à l'Élysée.

La première des mesures évoquées consiste en la fusion de l'Agence française des investissements internationaux (AFII) et d'UbiFrance, Agence française pour le développement international des entreprises. "Tout doit être fait pour accueillir rapidement et efficacement les investissements venus de l'étranger. C'est pourquoi l'Agence française pour les investissements internationaux et UbiFrance seront fusionnés purement et simplement."

"Cet outil de promotion de la France regroupera donc 1.500 personnes avec un budget de 200 millions d'euros et un réseau de 65 pays où nous sommes représentés" et "un quart des chefs d'entreprise participant au conseil d'administration seront des dirigeants des filiales étrangères implantées en France", a-t-il précisé.

Tout doit être fait pour accueillir rapidement et efficacement les investissements venus de l'étranger.

François Hollande
Partager la citation

"Passeport talent"

Le chef de l'État a également confirmé la création d'un "passeport talent" pour "mieux recevoir les innovateurs et les créateurs". Cette mesure avait déjà été évoquée la semaine dernière, au cours de sa visite aux États-Unis.

À lire aussi
guerre
Pays basque : une voix de la Première Guerre mondiale refait surface après 104 ans

Cet outil "offrira une durée de séjour en France de quatre ans pour les jeunes diplômés qualifiés, les créateurs, les investisseurs, les mandataires sociaux, les travailleurs hautement qualifiés, toutes ces personnes dont nous avons besoin en France et qui ne doivent pas se trouver entravées par je ne sais quelle procédure", a-t-il détaillé.

Visas longue durée pour les échanges économiques

Les "entrepreneurs ou les chargés d'affaires" se rendant régulièrement en France pour des échanges économiques "auront désormais des visas longue durée, c'est-à-dire cinq ans" avec délai d'obtention réduit à 48 heures, a également annoncé François Hollande.

"J'ai également voulu que les étudiants et les chercheurs étrangers puissent être accueillis plus facilement en France. Ils bénéficieront d'une carte de séjour dont la durée correspondra exactement à la durée de leurs études ou de leurs recherches."

Aide aux start-up

François Hollande a également annoncé la création d'un interlocuteur unique et d'une aide de 25.000 euros pour l'implantation en France des start-up étrangères. Par ailleurs, les filiales d'entreprises étrangères qui s'installent en France "pourront à l'avenir bénéficier de l'intervention de la Banque publique d'investissement".

>
Le président de la République a voulu se montrer sous son meilleur jour Crédit Média : Marie-Bénédicte Allaire | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Politique Info
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants