1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Ferrari : les actions de la marque se sont arrachées à Wall Street
2 min de lecture

Ferrari : les actions de la marque se sont arrachées à Wall Street

REPLAY - Ferrari vendait mercredi 9% de ses parts à Wall Street et la demande des investisseurs a été largement supérieure à l'offre. Le prix de l'action a fait un bon.

François Lenglet
François Lenglet
Crédit : Damien Rigondeaud
Ferrari : les actions de la marque se sont arrachées à Wall Street
03:29
François Lenglet

Ferrari, le constructeur de voiture de luxe, a fait un carton mercredi à Wall Street. Quelle transformation pour la firme fondée en 1947 par un mécanicien de Modène, dans le nord de l'Italie, dévoré par sa passion pour l'automobile et devenu pilote de course, Enzo Ferrari. Devenue filiale de Fiat il y a cinquante ans, Ferrari vendait mercredi  9% de ses parts à la bourse américaine, et la demande des investisseurs a été bien supérieure à l'offre. Conséquence, le prix de l'action, fixé initialement à un peu plus de 45 euros, a fait un bond en quelques heures.
Mais qu'est-ce qu'une entreprise européenne va faire à la bourse de New York ? Il y a à cela deux raisons toutes simples. D'abord c'est à New York que se trouvent les plus gros investisseurs du monde. C'est d'ailleurs dans les Amériques, les États-Unis en particulier, que Ferrari vend le tiers des 7000 voitures annuelles qu'il fabrique. On peut donc espérer retirer de la vente davantage d'argent qu'en Europe. Au total, la journée d'hier va ramener près de 800 millions d'euros aux propriétaires de l'entreprise, Fiat pour l'essentiel, et le fils d'Enzo Ferrari, qui conserve 10% de l'entreprise. Autre avantage, être ainsi au cœur financier de la planète, ça offre une campagne de communication mondiale parce que cela retient l'attention de la presse de tous les pays.

Des prix fous liés à la qualité des véhicules

La petite nouvelle de Ferrari, la 488, vaut 210 000 euros. Et les autres modèles vont jusqu'à plus d'un million d'euros, notamment pour les séries limitées, souvent 500 modèles seulement, qui sont commandées plusieurs années à l'avance par leurs clients. Même pour les modèles ordinaires il faut de longs délais de livraison, jusqu'à 4 ans, par le constructeur entretient à dessein la pénurie. Au point que si vous avez une place sur la liste d'attente, vous pouvez la revendre plus cher que le prix de la voiture, à un client pressé. Au point encore que les Ferrari d'occasion sont encore plus coûteuses que les neuves ! C'est Ferrari qui détient ainsi le record de la voiture la plus chère jamais vendue, 35 millions, l'année dernière. Et si cela vous tente, celle du champion Fangio, elle date de 1958, sera vendue par Sotheby's, avec une mise à prix de 25 millions d'euros.

Ces prix fous sont liés à la qualité des véhicules, tous fabriqués dans l'usine de Maranello, en Emilie-Romagne, près de Modène. Ensuite le design, provenant notamment de Pininfarina. Et le mythe de la course, l'entreprise a toujours entretenue sa légende avec les courses de Formules 1. Les bolides Ferrari ont couru plus de 900 Grand prix dans leur histoire, et remporté 224 victoires, avec 16 fois le titre annuel de champion du monde des constructeurs. Et il y a enfin la pénurie entretenue. Et c'est peut-être la fin de cette rareté artificielle, car le nouveau patron de l'entreprise considère qu'il faut augmenter les cadences, pour passer de 7.000  à 9.000 véhicules fabriqués chaque année. Vous voyez qu'il n'y a pas encore de quoi faire des embouteillages sur l'autoroute.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/