1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Encadrement des loyers : un mois après, un tiers des loyers parisiens restent abusifs
1 min de lecture

Encadrement des loyers : un mois après, un tiers des loyers parisiens restent abusifs

ENQUÊTE RTL / REPLAY - Si certains propriétaires râlent à l'idée de baisser leur prix, 17% des loyers ont diminué à Paris depuis le lancement de l'encadrement des loyers le 1er août.

Un immeuble parisien (illustration).
Un immeuble parisien (illustration).
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Encadrement des loyers : un mois après, un tiers des loyers parisiens restent abusifs
01:09
Christophe Ponzio & La rédaction numérique de RTL

La manière forte semble payer. Un mois après la mise en place de l'encadrement des loyers le 1er août, le premier bilan s'avère positif alors que 17% des loyers excessifs ont baissé dans la capitale. À partir de sa base de données considérable, le site Meilleurs Agents a calculé pour RTL, l'impact de la mesure phare de la loi Alur de 2014 dans la capitale. Sur les sept premiers mois de l'année, 46% des offres de location étaient supérieures au prix de référence majoré. Un chiffre qui atteint désormais les 29% depuis le 1er août.

Cependant, si près d'un loyer "abusif" sur cinq ne l'est plus, près d'un tiers des loyers reste supérieur à ce qu'impose le décret aux propriétaires. Et ce avec un risque important : "La recrudescence des contentieux entre propriétaires et locataires", explique Sébastien de Lafond, président de Meilleurs Agents. 

Et si certains détracteurs craignaient des conséquences importantes sur la modification du volume d'offre, il n'en est rien. Le marché de la location ne s'est pas contracté depuis l'instauration de l'encadrement alors que le montant des loyers avait bondi de 42% en dix ans à Paris.
La mesure, promesse numéro 22 de François Hollande, devait s'appliquer initialement à 28 agglomérations sous tensions immobilières. Finalement, l'obligation faite au bailleur de fixer le loyer à un montant inférieur aux loyers médians du quartier majoré de 20 % ne s'applique qu'à titre expérimental dans la capitale, conformément aux annonces de Manuel Valls il y a tout juste un an. Lille, Grenoble et La Rochelle restent volontaires pour mettre en place ce dispositif même si certains propriétaires râlent de ce nouveau dispositif ou contournent la loi en passant directement auprès des particuliers. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/