2 min de lecture Brico déco design

Avec Pierre Frey, le street art envahit les murs de nos intérieurs

La Maison Pierre Frey a travaillé avec l’artiste Toxic pour une collection inédite de papiers peints et de tissus. Des imprimés colorés qui mettent le street art à l’honneur dans nos salons.

Collection de papier peint et de tissus Pierre Frey et Toxic
Collection de papier peint et de tissus Pierre Frey et Toxic
Johanna Amselem
Journaliste

Pour sa nouvelle collection, la Maison Pierre Frey sort des modèles traditionnels. Elle s’est associée avec l’artiste Toxic pour élaborer une collection urbaine de tissus et de papiers peints. Des imprimés étonnants, des couleurs vives et des formes abstraites dessinées à la bombe pour un résultat qui apportera du pep’s à son intérieur.

Ce n’est pas la première fois que la Maison Pierre Frey met en avant des talents différents pour s’inscrire dans l’air du temps. Fondée en 1935, elle fabrique des étoffes et des papiers peints. La marque compte parmi ses clients des hôtels de luxe et s’affiche même dans des scènes de cinéma (récemment L’Echappée Belle d’Emilie Cherpitel) qui plébiscitent le large panel de références disponibles. En 2014, la marque a déjà collaboré avec Vincent Darré, Mathias Kiss et Louise Bourgoin. Depuis 1961, Pierre Frey réalise une majorité des collections dans sa propre usine de tissage située dans le Nord de la France.

Le graffiti, de la rue à la maison

Et Toxic, pionnier du mouvement Graffiti des années 1980, est l’artiste idéal pour démocratiser cet art de rue en l’amenant jusqu’à nos intérieurs. Né aux Etats-Unis, il a dessiné ses premières œuvres sur les trains et les murs de New-York. Il a été désigné comme artiste majeur en 2006 par le Whitney Museum de Brooklyn et a fait parti de l’exposition TAG organisé au Grand Palais en 2009 puis de "Né dans la rue – Graffiti" à la Fondation Cartier. 


Le papier peint en non tissé et le tissu imprimé sur lin Eighty Thirty, sont en vente en 140 cm de large au prix de 170 euros le mètre. Le panneau de papier peint panoramique de 3,50m par 2,50 m en intissé, No Toys Allowed est à 750 euros le panneau.

L'artiste Toxic
L'artiste Toxic
À lire aussi
A little market, capture d'écran vente sur internet
A Little Market, le nouveau portail des artisans et du DIY

Jusqu’au 13 septembre 2015, il expose aussi quatre de ses toiles au sein de l’exposition "Pressionisme", actuellement à la Pinacothèque de Paris.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brico déco design Décoration Street art
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants