4 min de lecture Primaire Les Républicains

Un débat trop tendre à droite

Au lendemain du premier débat télévisé de la primaire de la droite et du centre, la presse juge les sept candidats trop peu agressifs.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Begot
>
Un débat trop tendre à droite Crédit Image : TF1 | Crédit Média : Adeline François | Durée : | Date : La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
Journaliste RTL

Ils n'ont pour la plupart rien vu, à cause d'un réflexe de parents : mettre les mains sur les yeux de son enfant pour ne pas qu'il voie l'horreur. Les enfants qui étaient sur la promenade des Anglais il y a tout juste trois mois n'ont pas de souvenirs visuels de l'attentat. Mais ils ont tout entendu et sursautent à la moindre sirène, à la moindre perceuse qui se met en route sur un chantier.

Le journal Le Monde raconte ce matin le suivi psychologique des petits niçois. Depuis le 14 juillet, près de mille familles ont sollicité l’aide du service de pédopsychiatrie du CHU Lenval. La plupart se sont présentés cette semaine pour la première fois. Il a fallu trois mois aux parents pour réaliser que leur enfant devait être aidé.

Pour faire face à ce qu'on appelle "la troisième vague de victimes", 24 psychologues viennent d'arriver en renfort. Des moyens supplémentaires salutaires au regard du nombre d’enfants touchés. En entreprenant le recensement de ses élèves présents sur la promenade, le directeur d'une école de Nice est tombé des nues. Un tiers de ses 111 élèves assistait au feu d’artifice. Quasiment tous refont pipi au lit, ou se sont remis à parler comme un bébé, d'autres sont devenus beaucoup plus turbulents.

À lire aussi
Frédéric Lefebvre, en septembre 2016 Les Républicains
"Un soupçon de tricherie" plane sur la primaire LR, pour Frédéric Lefebvre

"Notre premier travail, raconte un psychologue, consiste à leur faire raconter ce qu’ils ont vécu, soit en dessinant soit avec un petit camion." Ensuite vient la déprogrammation, la désintoxication de l'événement. Ça marche doucement, ses premiers petits patients viennent tous de réintroduire de la couleur dans leur dessin. "Ce qui est important, résume cette psychologue, c’est que l’enfant retrouve son insouciance, son sentiment naturel de confiance et d’invincibilité".

Dans la presse aussi ce matin, Robert Zimmerman

C'est un prix qui fait beaucoup de bruit. Il y a les pour et les contre. Les pour sont (très) enthousiastes. Les contre sont (très) furieux. Bob Dylan est le premier chanteur à obtenir le Nobel de littérature. "Et pourquoi pas le Nobel de physique aux Bogdanov ?", s'étrangle l'écrivain Michel Schneider sur le site du Point. Qu'il n'achète surtout pas Libération ce matin : le journal consacre sa une et pas moins de quinze pages à Bob Dylan, avec un plaidoyer de Laurent Joffrin. "Les mots qu'on jette dans une guitare et qui ressortent changés en fable, en hymnes, en rêves ou en drames, ces mots qui palpitent au rythme de l'époque et dont l'assemblage singulier raconte une histoire qui parle à tout le monde, qu'est-ce d'autre que de la littérature ?"

"C'est une question lancinante qui se posera jusqu'à la nuit des temps", écrit Bruno Dive dans Sud Ouest. Est-ce qu'être écrivain consiste seulement à écrire des livres ? L'académie Nobel a dit non, et a suivi le conseil de Bob Dylan : suivez le mouvement des temps qui changent. Prenez de nouvelles routes.  

Mais le plus heureux ce matin, c'est Alain Rémond dans La Croix. Il a consacré plusieurs livres à Bob Dylan : "j'ai tellement  écrit sur lui, j'ai tellement répété qu'il allait un jour avoir le prix Nobel de littérature, provoquant gloussements ou ricanements, que je n'arrive tout simplement pas à croire que c'est arrivé. Écoutez-moi bien, vous qui n'avez jamais pris le temps de lire ses textes : Bob Dylan est l'un des plus grands poètes vivants, Bod Dylan c'est Rimbaud plus l'électricité."

Le débat de la primaire de la droite et du centre également au cœur de l'actuali

On sent une pointe de déception sous la plume des éditorialistes qui louent la bonne tenue de ce premier débat, trop bonne tenue même. "Sans passion ni dérapage", titre Le Parisien-Aujourd'hui en France, qui décerne la meilleure note (7/10) à Alain Juppé, auteur d'une prestation "tranquille" et la moins bonne à Bruno Le Maire, poussif et un peu raide, même sans cravate. Le Figaro, de son côté, a vu "un débat à fleurets mouchetés".

"Plutôt courtois, parfois piquant. Poli, souvent tendu", pour Christophe Bonnefoy dans Le Journal de la Haute-Marne. "On retient les coups... pour l'instant. Mais on montre bien qu'on est prêt pour le moment où il faudra les lâcher."

Que dit Libération de ce débat ? Eh bien la réponse est dans le vent, comme le chante Bob Dylan : pas une ligne, pas un écho. Silence assourdissant.

Beaucoup de bruit autour d'une image

Tenez-vous bien, c'est l'histoire du jour. La chaine de magasins d'articles de sport Décathlon a pris la décision de retirer une affiche de pub pour des cartouches de fusil. Pas n'importe quelles cartouches, les cartouches pour la chasse aux oiseaux migrateurs. Sur l'affiche, on peut voir une palombe, la cartouche en question, et le slogan écrit en gros "spéciale migration". 

Un message qui apparaît un peu ambigu vis-à-vis de l'actualité sur la question des réfugiés et la pub a été récupérée et partagée allègrement par la fachosphère. C'est un habitant de Calais qui l'a signalé à Décathlon. L'enseigne reconnait une communication maladroite. L'histoire fait la une du journal Nord Littoral avec ce titre "Décathlon se prend une cartouche".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Présidentielle 2017 La revue de presse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785281831
Un débat trop tendre à droite
Un débat trop tendre à droite
Au lendemain du premier débat télévisé de la primaire de la droite et du centre, la presse juge les sept candidats trop peu agressifs.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/un-debat-trop-tendre-a-droite-7785281831
2016-10-14 10:01:34
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KRfOPS_-LbFQUgyyOjHgcw/330v220-2/online/image/2016/1013/7785276759_jean-francois-cope-jean-frederic-poisson-et-francois-fillon.PNG