1 min de lecture Affaires

Soupçon de financement libyen de Sarkozy : Claude Guéant mis en examen pour "faux" et "blanchiment"

L'ancien ministre de l'Intérieur a été mis en examen dans l'enquête portant sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de 2007.

L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant.
L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant. Crédit : AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Claude Guéant a été mis en examen ce samedi 7 mars pour "faux", "blanchiment de fraude fiscale" et "fraude fiscale" pour la vente de tableaux flamands dans l'enquête ouverte sur des soupçons de financement par la Libye de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, a annoncé son avocat.

"On lui reproche, non pas des faits de corruption liés à ce soi-disant financement libyen de la campagne présidentielle, mais simplement on lui demande de s'expliquer davantage sur la vente des fameux deux tableaux qu'il a acquis il y a près de 22 ans", a annoncé à la presse Me Philippe Bouchez el-Ghozi, selon qui l'ex-ministre avait "affirmé son innocence avec force et vigueur". Dans le cadre de son contrôle judiciaire, il ne pourra pas se rendre en Malaisie.

Un homme d'affaires saoudien mis en examen

En lieu et place d'un "soi-disant financement libyen de la campagne présidentielle, on a un dossier qui se réduit simplement à justifier l'acquisition de deux tableaux il y a 22 ans et de leur réalité et, éventuellement, de leur déclaration fiscale, ce qui somme toute reste quelque chose qui se dégonfle tout à fait dans ce dossier présenté comme faramineux", a commenté l'avocat.

Un homme d'affaires saoudien, Khalid Ali Bugshan, a également été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale en bande organisée, et interdit de quitter la France. Les juges le soupçonnent d'avoir joué un rôle dans les flux financiers qui ont abouti au versement de 500.000 euros sur un compte de Claude Guéant que celui-ci a justifié par la cession de tableaux néerlandais. Dans le cadre de son contrôle judiciaire, Khalid Ali Bugshan doit remettre son passeport, s'est vu imposer une caution d'un million d'euros et a été interdit de tout contact avec Claude Guéant.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaires Nicolas Sarkozy Claude Guéant
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants