1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Roundup : Yannick Jadot dénonce "la pression considérable" que font peser les industriels de la chimie
2 min de lecture

Roundup : Yannick Jadot dénonce "la pression considérable" que font peser les industriels de la chimie

REPLAY / INVITÉS RTL - Yann Fichet, porte-parole de la plateforme glyphosate France et Yannick Jadot, député écologiste européen étaient invités à débattre du glyphosate, alors que l'Union européenne doit décider si elle renouvelle l'autorisation d'utiliser le pesticide.

Le glyphosate est commercialisé par l'entreprise Monsanto, sous la marque "Roundup"
Le glyphosate est commercialisé par l'entreprise Monsanto, sous la marque "Roundup"
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
6 minutes pour trancher du 18 mai 2016
00:11:07
Yves Calvi & Paul Véronique

C'est le pesticide le plus utilisé dans le monde mais aussi l'un des plus controversés. Incarné par le célèbre Roundup de Monsanto, le glyphosate sera peut-être interdit dès jeudi 19 mai par l'Union européenne. De nombreuses études, aux résultats parfois contradictoires, ont été rendues. Les experts s’écharpent, dans une bataille où lobbying et marché juteux ne sont pas loin. Un point soulevé rapidement par Yannick Jadot, député européen écologiste. Interrogé sur un récent rapport de l'OMS estimant "improbable que l'herbicide constitue un risque de cancer pour l'homme", le député a livré ses doutes sur la fiabilité des résultats : "C'est assez extraordinaire, le président de ce sous comité (du rapport de l'OMS, ndlr), est en même temps vice-président d'un lobby financé par Monsanto et Dow Chemical." Pour lui, il y a conflit d'intérêts, preuve de "la pression considérable" mise par les industries de la chimie et des pesticides. 

Yann Fichet, le porte-parole de la plateforme glyphosate a préféré, de son côté, mettre en avant le compte rendu de l'AESA (Agence Européenne de Sécurité Alimentaire), qui a épluché plus de 600 études et conclu que le produit "le produit pouvait être utilisé en toute sécurité vis-à-vis de la santé". 

La discussion sur la pression et le lobbying, à mon avis, est déplacée

Yann Fichet

Malgré le nombre impressionnant de travaux de recherche balayé, le député européen lui a rétorqué que les principales études avaient "toutes démontré que les souris exposées au glyphosate généraient plus de cancers que les souris qui ne l'étaient pas." Il a ensuite fait un parallèle avec l'affaire Michel Aubier, un pneumologue qui avait défendu le diesel sur tous les plateaux de télévision alors qu'il était en secret rétribué par Total. 

On a là un vrai problème de démocratie

Yannick Jadot

Dans ce débat, deux positions inconciliables. Pour l'un, des études prouveraient que le glyphosate est inoffensif, pour l'autre, elles seraient biaisées par des conflits d'intérêts. Ce jeudi, le Parlement européen devra trancher.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire