1 min de lecture Prise d'otages à Bamako

Prise d'otages à Bamako : des membres du GIGN partent en renfort au Mali

Une quarantaine de gendarmes du Groupe d'intervention partent vendredi 20 novembre en mission à Bamako, après l'attaque de l'hôtel Radisson, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Des membres du GIGN en août 2013 à Ensisheim, en Alsace
Des membres du GIGN en août 2013 à Ensisheim, en Alsace Crédit : AFP/S.Bozon
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, a annoncé vendredi 20 novembre, alors que l'assaut venait d'être lancé dans l'hôtel Radisson de Bamako, que des gendarmes du GIGN "vont être envoyés en mission de conseil et de soutien à l'intervention aux forces de sécurités maliennes" et que "dix gendarmes de l'Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (IRCGN) les accompagneront".>> EN DIRECT - Suivez l'évolution de la situation minute par minute après la prise d'otages à Bamako

Une semaine après les pires attentats commis en France, une nouvelle attaque terroriste meurtrière s'est donc produite, avec une prise d'otages massive dans un grand hôtel de la capitale malienne prisé de la clientèle internationale. Au moins trois des 170 personnes présentes dans l'établissement ont été tuées par des assaillants lourdement armés ; environ 80 otages ont en revanche été libérés, a annoncé la télévision publique malienne ORTM.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prise d'otages à Bamako Mali Terrorisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants