2 min de lecture Fiscalité

Prélèvement à la source : "Il n'est ni adapté, ni nécessaire", dit une spécialiste

Alors que le prélèvement de l'impôt à la source est censé commencer le 1er janvier prochain, l'incertitude persiste autour de sa mise en place. Incertitude entretenue par le président de la république lui-même.

Générique 1 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL
>
Prélèvement à la source : "il n'est ni adapté, ni nécessaire" dit une spécialiste Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : La rédaction de RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Annoncé pour janvier 2019, le prélèvement à la source fait encore l'objet de doutes de la part du président Emmanuel Macron, qui attend des "réponses précises" avant d'entériner cette nouveauté fiscale.

Une situation étonnante pour Anne Guyot-Welke, porte-parole de Solidaires Finances Publiques, qui ne comprend pas s'il s'agit d'un retournement ou d'un simple report : "Notre administration, et les agents qui la composent, sommes sur ce chantier depuis plus de deux ans, avec des moyens très contraints, et nous nous interrogeons, à quatre mois de la mise en place, de ce questionnement" du président, dit-elle, sur RTL.

Si le président se questionne encore, l'administration, de son côté, se dit "prête" à "prioriser le prélèvement à la source". Néanmoins, selon Anne Guyot-Welke, cette nouvelle méthode de recouvrement ne sera ni "adaptée au système fiscal actuel de la France", ni "nécessaire : avec la méthode actuelle, le taux de recouvrement est "de 98% : en termes d'efficacité, on était bons, voire très bons".

À lire aussi
Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy", le 15 mars 2013 fiscalité
Impôts : ces petites taxes insolites que le gouvernement veut supprimer

Il faut arrêter de prendre l'administration pour une girouette

Anne Guyot-Welke, porte-parole de Solidaires Finances Publiques
Partager la citation

L'administration dénonce également le manque de confiance du président dans sa réforme : selon elle, si Emmanuel Macron se rend compte que le prélèvement à la source est incompatible avec la fiscalité française, il faut "passer à l'abandon pur et simple" et "arrêter de prendre l'administration et les agents qui la composent pour des girouettes". 

Pour Anne Guyot-Welke, ces derniers subissent depuis deux ans, "une pression certaine pour que ce chantier soit effectif et soit une réussite", tout en ayant "des moyens contraints puisqu'on est en baisse constante en termes d'effectifs et de moyens budgétaires". 

En outre, Anne Guyot-Welke met en avant la difficulté qu'aura l'administration à répondre aux questionnements des Français, qui devront faire le choix de leur taux : "Aura-t-on le temps suffisant et les moyens adéquats pour assurer face à ces sollicitations ?" s'interroge la porte-parole. 

Malgré les désaccords des Finances publiques, le prélèvement à la source constitue déjà la nouvelle priorité de l'administration. Reste maintenant à avoir le feu vert d'Emmanuel Macron.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fiscalité Impôts Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794599861
Prélèvement à la source : "Il n'est ni adapté, ni nécessaire", dit une spécialiste
Prélèvement à la source : "Il n'est ni adapté, ni nécessaire", dit une spécialiste
Alors que le prélèvement de l'impôt à la source est censé commencer le 1er janvier prochain, l'incertitude persiste autour de sa mise en place. Incertitude entretenue par le président de la république lui-même.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/prelevement-a-la-source-il-n-est-ni-adapte-ni-necessaire-dit-une-specialiste-7794599861
2018-08-31 08:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IIsdF1eTYWDh8IrJDjVybg/330v220-2/online/image/2018/0831/7794600360_une-femme-reglant-ses-impots-sur-le-revenu-illustration.jpg