2 min de lecture Police

Police de proximité : "Les politiques ne savent pas de quoi ils parlent", dit Alain Bauer

INVITÉS RTL - Le criminologue Alain Bauer et l'ancien patron de la police toulousaine Jean-Pierre Havrin débattent sur la question du rétablissement de la police de proximité.

Yves Calvi 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Police de proximité : "Les politiques ne savent pas de quoi ils parlent", dit Alain Bauer Crédit Image : PASCAL GUYOT / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi et Léa Stassinet

Disparue sous la présidence de Nicolas Sarkozy, la police de proximité fait son grand retour dans le débat public à l'occasion de cette campagne présidentielle. Parmi les candidats à l'élection, plusieurs souhaitent son rétablissement, à l'image d'Emmanuel Macron ou encore de Benoît Hamon. Elle viserait à réinstaurer du lien social, mais aussi à récupérer des renseignements précieux sur le terrain. Pour leurs adversaires politiques, c'est une perte de temps. On se souvient de la phrase de Nicolas Sarkozy, qui déclarait en 2003 à Toulouse, devant les caméras que la police "n'était pas là pour organiser des matchs de rugby". 

Jean-Pierre Havrin était particulièrement visé par ces propos. Alors directeur de la sécurité publique de Haute-Garonne il fait de Toulouse une ville-pilote pour la police de proximité. 14 ans après, il juge toujours le dispositif nécessaire. "Il y a deux formes de police. Une au service de l'État, qui est là pour faire de bons chiffres, et la police qui doit être au service de la population et assurer sa sécurité. Si on ne se préoccupe pas en permanence des chiffres, on arrive à faire une bonne police, et qui en plus sur le plan judiciaire et du renseignement fonctionne très bien", assure-t-il. 

La police de proximité pas efficace contre la criminalité juge Alain Bauer

Pour Alain Bauer, la police de proximité est quelque chose de très compliqué. "Tous ceux qui l'évoquent dans le milieu politique ne savent pas de quoi ils parlent". Le criminologue détaille : "C'est de la présence, de la visibilité, de la proximité, mais on lui demande de faire du renseignement, éventuellement de l'anti-criminalité, de la sécurisation... On a une désorganisation permanente tous les matins", explique-t-il. Il estime d'ailleurs que cette police polyvalente n'est pas efficace concernant la sécurisation. "Ça marche pour rassurer la population et assurer la confiance mais pas pour lutter contre la criminalité. Il y a plusieurs polices et cela ne peut pas se faire avec le même agent", poursuit Alain Bauer. 

À lire aussi
Un policier agresse un détenu au tribunal de Paris (vidéosurveillance) faits divers
Violences au TGI de Paris ; le policier mis en examen et libéré sous caution

Jean-Pierre Havrin défend ce qu'il appelle une police de "plein exercice". "Elle ne s'applique qu'à la sécurité publique. À côté vous avez la police judiciaire, le renseignement, la police aux frontières... Ce n'est pas la même chose", explique l'ancien patron de la police Toulousaine, qui tient à préciser l'organisation d'une police de proximité. "Vous mettez des gardiens de la paix responsables de certains secteurs, qui sont dans les mêmes quartiers, tous les jours tous les matins. Il n'y a que comme ça que l'on peut gagner. C'est un cercle vertueux, ils connaissent le quartier et les gens du quartier connaissent les policiers et leur parlent", assure-t-il. 

Des résultats à Toulouse

Fort de son expérience, il raconte : "J'ai eu la démonstration à Toulouse. On est partis dans des conditions très difficiles, on avait des émeutes, on nous jetait des objets tombants non identifiés comme des frigos par exemple, et peu à peu on a gagné le terrain. Au bout de quatre ans l'ambiance avait complètement changé. On s'était rapprochés de la population, elle avait confiance en nous et nous donnait des renseignements. On avait un taux de réussite judiciaire beaucoup plus important qu'avant, et une baisse de la délinquance autour de 40%", souligne Jean-Pierre Havrin. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Présidentielle 2017 Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787836452
Police de proximité : "Les politiques ne savent pas de quoi ils parlent", dit Alain Bauer
Police de proximité : "Les politiques ne savent pas de quoi ils parlent", dit Alain Bauer
INVITÉS RTL - Le criminologue Alain Bauer et l'ancien patron de la police toulousaine Jean-Pierre Havrin débattent sur la question du rétablissement de la police de proximité.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/police-de-proximite-les-politiques-ne-savent-pas-de-quoi-ils-parlent-dit-alain-bauer-7787836452
2017-03-27 12:12:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/V0ZQyJDMUPacMpxgFLPcFg/330v220-2/online/image/2016/0507/7783133310_un-officier-de-police-municipale-en-service-illustration.jpg