3 min de lecture Websérie de l'été

Margaux Pastor, une photographe engagée

LA "GIRL" DU JOUR (32/40) - La jeune photographe, passionnée par la politique, prépare un tour d'Europe à la rencontre des femmes qui luttent pour leurs droits.

Margaux Pastor, photographe et féministe
Margaux Pastor, photographe et féministe Crédit : Compte Facebook officiel de Margaux Pastor
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

L'oeil de Margaux Pastor est doux et pénétrant. Mais pour la jeune photographe de 27 ans, ce regard n'est pas une simple caractéristique physique : c'est aussi, et surtout, son plus précieux outil. Avec son objectif, elle capture des images saisissantes, entre pudeur et justesse. "La photographie m'a sauvé la vie", confie-t-elle.

Originaire de Montpellier, la jeune femme étudie les sciences politiques et les relations européennes. Après son master, elle cherche un emploi, mais ne trouve rien dans son secteur. Une période de chômage, suivie de plusieurs petits boulots : "à un moment, je me suis simplement dit : qu'est-ce que tu as vraiment envie de faire ? J'aimais la photo, j'aimais voyager. J'ai décidé de faire un peu les deux", résume-t-elle.

"Les limites de mes modèles sont les miennes"

Margaux se forme alors à la photographie en parallèle de son job de standardiste. En 2014, elle passe le cap et se lance dans la photographie de mariages. Parallèlement, elle monte ses projets personnels et décide de croiser l'art du cliché avec son autre passion : le militantisme féministe.

Margaux Pastor a réalisé une série de photos qui mettent le tatouage à l'honneur
Margaux Pastor a réalisé une série de photos qui mettent le tatouage à l'honneur Crédit : Margaux Pastor Photography

La photographie féministe, à quoi ça ressemble concrètement ? Pour Margaux, cela tient avant tout au rapport qu'on entretient avec son modèle. "Avant de commencer une séance, je parle longtemps avec les modèles, je leur explique en détail les conditions du shooting. Je ne veux pas trahir l'image qu'elles souhaitent donner : leurs limites sont les miennes" détaille-t-elle.

À lire aussi
Amour-amitié
TEST - Quelle "Girl" êtes-vous ?

Selon la jeune femme, trop de photographes sexualisent à leur insu des modèles parfois jeunes, mineures. Quitte à les rendre prisonnières de leur image : "Au départ, quand je lançais un appel pour trouver des modèles, les seules qui me répondaient faisaient du 36. Elles se sentaient bien dans leur peau parce qu'elles savaient qu'elles correspondaient à ce que les gens voulaient voir". Margaux lance alors son projet de photographie de tatouages. "À partir de ce moment-là, des femmes aux morphologies beaucoup plus diverses m'on contactées. Comme si leur tatouage les rendait plus fières de leur corps."

"Trois générations, un combat", la série photo qui célèbre les 40 ans de la loi Veil.
"Trois générations, un combat", la série photo qui célèbre les 40 ans de la loi Veil. Crédit : Margaux Pastor Photography

Pour les 40 ans de la loi Veil, Margaux Pastor a réalisé "Trois générations, un combat", une série de photos qui rend hommage aux femmes qui se sont battues pour le droit à l'avortement. Les photos ont été exposées à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris. 

L'EuroFeministTour : départ en octobre 2015

Parmi les nombreux projets de Margaux, l'EuroFeministTour est l'un des plus ambitieux. Pendant un an, elle partira dans une dizaine de pays européens, à la rencontre de femmes qui militent pour leurs droits. "En Pologne par exemple, l'avortement est encore très peu accepté. Je veux donner la parole aux femmes qui se battent là-bas pour le rendre accessible à toutes", explique-t-elle. Pour chaque destination, une interview filmée, un portrait photo, et un article sur son blog, dans lequel elle relatera ses impressions personnelles. À partir de ces histoires, Margaux montera ensuite une exposition. 

Mais son ambition ne s'arrête pas là : grâce aux liens noués dans chaque pays, Margaux veut mettre en place un réseau européen des projets féministes. L'intérêt : "servir de plateforme pour créer des événements communs et échanger sur l'avancement des droits des femmes dans chaque pays", explique-t-elle. En attendant, elle se prépare à la première étape de son tour : direction Londres, où elle devrait rencontrer des associations et des artistes engagées dans le même combat.

Tous les jours, pendant les vacances, retrouvez l'une des 40 Filles à suivre. Une série de portraits de jeunes artistes, blogueuses, journalistes ou mannequins engagées et qui nous inspirent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Websérie de l'été Culture Portraits
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants