1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Les sages donnent raison à Murielle Bolle

Les sages donnent raison à Murielle Bolle

REPLAY - Le Conseil constitutionnel a donné raison à Murielle Bolle en jugeant inconstitutionnelle sa garde à vue de 1984.

Murielle Bolle, le 2 février 1993
Murielle Bolle, le 2 février 1993
Crédit : CHESNOT/SIPA
L'Heure du Crime du 19/11/2018 Affaire "Grégory"
40:03
Jacques Pradel
Jacques Pradel
Animateur

L'édito de Jacques Pradel


A la Une, après la décision du conseil constitutionnel qui considère que les droits fondamentaux de Murielle Bolle, mineure en 1984, n’ont pas été respectés lors de la garde à vue dans laquelle elle accusait Bernard Laroche d’avoir enlevé le petit Grégory : Quelle sont les conséquences de cette décision sur le dossier ? On en parle avec Me Jean-Paul Tessonnière, l’avocat de Murielle Bolle et avec le colonel Etienne Sesmat qui a dirigé l’enquête à l’époque


Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

Nos invités

Me Jean-Paul Teissonnière du barreau de Paris, avocat de Murielle Bolle, Le colonel honoraire Etienne Sesmat, qui a dirigé l’enquête de gendarmerie en 1984, Christophe Dubois, journaliste, co-auteur (avec Pierre Hurel) de la première série-documentaire sur l’affaire Grégory: « La malédiction de la Vologne », une série de 5 épisodes qui sera diffusée sur France 3 à partir du 5 décembre à 21 heures.

À lire aussi


Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/