2 min de lecture Religions

Les Français sont de plus en plus nombreux à se confesser

REPLAY - Dans les églises, les prêtres constatent une hausse de fréquentation du confessionnal

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Les Français sont de plus en plus nombreux à se confesser Crédit Image : Romain Boé | Crédit Média : Adeline François | Durée : | Date : La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
Journaliste RTL

La Croix titre ce matin sur "Le renouveau de la confession" et raconte cette salle d'attente improvisée devant le confessionnal de l'église Saint-Louis d'Antin, à paris, où des jeunes, des moins jeunes, des retraités ou des femmes d'affaires, attendent de pouvoir confier leur péchés. Tous les prêtres notent un regain d'intérêt pour la confession et en particulier chez les jeunes. 

Comment expliquer ce regain d'intérêt ? Grâce à la popularité du pape François, bien sûr, mais aussi à l'approche moralisatrice de la confession qui a été mise de côté. Dans le secret du confessionnal, les gens trouvent une oreille attentive qui accueille gratuitement le poids énorme de leurs difficultés au travail, des violences conjugales, des problèmes financiers et de solitude. "D’année en année, c’est de plus en plus marqué : l’isolement concerne tous types de personnes, y compris les jeunes, même lorsqu’ils sont intégrés ", constate un prêtre.

Donald Trump dit tout

Autre confession, celle de Donald Trump. "Il dit tout" à Valeurs Actuelles. Le titre a obtenu la première interview à un média européen du candidat républicain à la présidence des États-Unis. "Le très atypique candidat qui a définitivement renversé la table en appelant les choses par leur nom" parle d'abord de lui et de sa fortune qui s'élève à 10 milliards de dollars. Il aborde aussi le "déferlement" des réfugiés en Europe qui "arrivent par million" avec une autre culture et qui n'auraient "aucune envie de s'intégrer" pour la plupart. 

"Vous allez au-devant de véritables révolutions", prévient-il avant de poursuivre sur l'état de l'Hexagone. "La France n'est plus ce qu'elle était et Paris non plus", estime celui qui regrette la présence de "quartiers hors la loi" sur notre territoire. Enfin, Donald Trump parle aussi des attentats et conseille au français de s'armer pour éviter que les terroristes ne puissent se livrer à de nouvelles parties de "tir aux pigeons" comme il qualifie l'attaque sur le Bataclan, le 13 novembre dernier.

Les députés absentéistes pointés du doigt

À lire aussi
L'invité de RTL Soir du 19 novembre 2019 port du voile
Port du voile : Christian Estrosi veut réserver les signes ostentatoires aux religieux

Enfin la confession que les journaux attendent, c'est celle des 441 députés absents lors du vote de l'article 1 de la réforme constitutionnelle sur  l'état d'urgence. Les mêmes qui fustigeaient les électeurs absentéistes lors des élections régionales, se permettent de faire "l'assemblée buissonnière", constate le Républicain Lorrain,"alors qu'ils produisent un mot d'excuse !"

Dépression interdite

Et puis L'Équipe s'attaque ce mercredi à un tabou du football : la dépression des joueurs professionnels. Ils sont trois fois plus touchés par les symptômes dépressifs que le reste de la population. "Ils ont pourtant tout pour être heureux" et malgré cela, 38% des joueurs professionnels ont reconnu anonymement, dans une récente étude, avoir des problèmes dépressifs. Mais eux-mêmes ne veulent pas en parler à un psychologue.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Religions Catholiques Chrétiens
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants