1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 20h : Dieudonné jugé en correctionnelle pour apologie du terrorisme
2 min de lecture

Le journal de 20h : Dieudonné jugé en correctionnelle pour apologie du terrorisme

REPLAY INTÉGRAL – Le polémiste Dieudonné sera jugé en correctionnelle pour apologie du terrorisme, après sa publication sur Facebook indiquant qu'il se sentait "Charlie Coulibaly".

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 20h : Dieudonné jugé en correctionnelle pour apologie du terrorisme
03:48
Julien Sellier & La rédaction de RTL

Selon une source judiciaire relayée par l'AFP, le polémiste Dieudonné sera jugé en correctionnelle pour apologie du terrorisme. "Je me sens Charlie Coulibaly", avait-il écrit dimanche dernier sur Facebook, en référence au preneur d'otages de la porte de Vincennes.


Le parquet de Paris a décidé de convoquer le pseudo-humoriste "à une audience ultérieure" à l'issue de sa garde à vue, en cours d'achèvement mercredi en début de soirée, a précisé cette source.

François Hollande veut revoir la réduction des effectifs de l'armée

Une semaine après les attentats terroristes en région parisienne, François Hollande a présenté, mercredi 14 janvier, ses vœux aux armées à bord du porte-avions Charles de Gaulle. Lors de cette cérémonie programmée au large de Toulon, le chef de l'État a notamment annoncé que compte tenu de la "situation exceptionnelle" créée par les récents événements, le "rythme de réduction" des effectifs dans l'armée devait être "revu et adapté". "Je demande au ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian de me faire des propositions d'ici la fin de la semaine, en tenant compte évidemment des nécessités budgétaires", a-t-il ajouté.


Votée en décembre 2013, la loi de programmation prévoit 190 milliards d'euros de crédits au cours de la période 2014-2019. Pour maintenir un dispositif militaire cohérent en période de crise, le texte prévoyait la suppression de 34.000 postes dans les armées en six ans, dont 7.881 en 2014.

À lire aussi

Si cette promesse est tenue, certains régiments qui devaient disparaître vont peut-être rester en activité.

Déjà épuisé, Charlie Hebdo sera tiré à cinq millions d'exemplaires

Le premier numéro de Charlie Hebdo, depuis l'attaque terroriste qui a décimé la rédaction, s'arrache dans la France entière. Les 27.000 points de vente de presse de l'Hexagone ont été dévalisés dès l'aube et sont en rupture de stock depuis le début de la matinée.


Pour répondre à la demande, le numéro 1.178 de l'hebdomadaire satirique sera donc finalement tiré à cinq millions d'exemplaires, contre trois millions initialement prévus. 700.000 exemplaires ont déjà été livrés ce mercredi matin et se sont écoulés en quelques heures.


Par ailleurs, certaines autorités dans les pays musulmans condamnent la Une du journal satirique, représentant Mahomet en larmes et brandissant une pancarte "Je suis Charlie". En Turquie, la justice a notamment empêché toute reproduction des caricatures sur Internet. Au Sénégal, la publication de l'hebdomadaire a été carrément interdite. Rappelons que les deux pays avaient respectivement envoyé leur Premier ministre, et leur Président pour la marche républicaine de dimanche dernier, à Paris.

À écouter également dans ce journal

- Le gendarme, qui a lancé la grenade ayant tué Rémi Fraisse sur le site du barrage de Sivens (Tarn), a été placé en garde à vue pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner".
- Dans une vidéo diffusée sur Internet ce mercredi 14 janvier, l'organisation terroriste Al-Qaïda au Yémen revendique l'attentat commis par les frères Kouachi contre le journal satirique Charlie Hebdo.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/