1 min de lecture Uruffe

Le Curé d'Uruffe

REPLAY - Atroce histoire que celle de ce curé attiré par le diable, qui en 1956 assassine dans un bois sa maîtresse, enceinte...

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
Le Curé d'Uruffe Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Laure Broulard et Jacques Pradel

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

Jacques Pradel
Jacques Pradel

Retrouvez ici l'édito de Jacques Pradel

Le curé pécheur

Guy Desnoyers naît à Haplemont en 1920, en Meurthe et Moselle...Il se destine vite à la carrière religieuse, est appellé à la guerre en 40, en revient vivant et se fait ordonner prêtre en 1946... Il est affecté dans la petite commune de Blâmont, comme vicaire. Très vite attiré par les plaisirs du corps, il entretient une liaison avec une femme plus âgée que lui, Madelaine. Elle sera sa première, et leur relation durera près de 10 ans ...
Le pot aux roses est découvert et Guy Desnoyers se fait muter : il devient curé à Uruffe. Un village qui ne veut plus jamais, aujourd'hui, entendre parler de lui... Ses nombreuses liaisons avec les jeunes filles de la paroisse mène au drame. Pour ne pas être découvert, il tuera sa maîtresse, enceinte de lui, en 1956...

Notre invité

Jean-François Colosimo, éditeur, romancier auteur du livre Le Jour de la colère de Dieu ,  aux éditions Jean-Claude Lattès, 2000 (plus édité, seulement disponible sur internet). 

À lire aussi
Arrestation du curé d'Uruffe crime
L'affaire du curé d'Uruffe

Lire la suite
Uruffe Religions Crime passionnel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants