1 min de lecture Impôts

La TVA à "taux réduits" sert-elle vraiment à quelque chose ?

ÉDITO - Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a évoqué jeudi 7 juin la remise en cause des "taux de TVA réduits" accordés à certains secteurs d'activité pour faire des économies budgétaires. Plongée dans un maquis administratif !

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
La TVA à "taux réduits" sert-elle vraiment à quelque chose ? Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

Il y a en France plusieurs taux de TVA. Il y a le taux normal à 20%, un taux intermédiaire à 10%, un taux réduit à 5,5% et un "super réduit" à 2,1%. Certains secteurs et certaines prestations de services bénéficient donc de ces taux plus faibles, ce qui leur permet soit de vendre moins cher, soit d'augmenter leurs marges.

Au total, ces exemptions fiscales représentent plusieurs dizaines de milliards d'euros par an. Mais leur utilité est discutée. En particuliers celles qui bénéficient au secteur de la restauration, très critiquées par la Cour des comptes. Celle-ci nous explique que cela n'avait augmenté l'emploi que de façon marginale pour un coût annuel de 2,2 milliards d'euros. En réalité cette aide - si c'en est une - est allée, pour une partie substantielle, dans les marges des restaurateurs.

Il serait au moins nécessaire de simplifier cet incroyable bazar. Je me suis replongé dans le monument que j'évoquais ci-avant, une sorte de chef-d'oeuvre de Bercy : une directive pour l'application des taux de TVA qui datent de 2012. C'est un texte de 90 pages qui nous explique quel taux s'applique à quel produit.

Voici quelques exemples. "Les produits d'origine agricole (pêche, pisciculture, agriculture) n'ayant subi aucune transformation sont soumis au taux réduit de 10%", peut-on lire. "Lorsqu'ils sont destinés à être consommés en l'état par l'homme", le taux de 5,5%. Ainsi les betteraves rouges, c'est 5,5%. Mais les betteraves sucrières, c'est 10%.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Impôts TVA Économie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants