1 min de lecture Sécurité

La DGSE veut recruter 600 nouveaux espions

Ingénieurs, mathématiciens, polyglottes, la DGSE veut privilégier des candidats issus de grandes écoles.

Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Espion, un métier d'avenir Crédit Image : AFP / Martin Bureau | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Léa Stassinet

Si vous rêvez d'endosser le costume d'espion, à l'image de James Bond, ou plus récemment de Mathieu Kassovitz dans la série Le bureau des légendes diffusée sur Canal +, c'est le moment ou jamais. La DGSE s'agrandit et se modernise. Elle veut recruter 600 agents d'ici 2019, ce qui porterait à 7.000 le nombre d'espions travaillant pour l'institution. On est loin des 21.000 employés de la CIA américaine, mais il s'agit d'une réelle montée en puissance. 

Parmi les profils demandés, il ne s'agit plus seulement de personnes ayant une formation militaires. La DGSE souhaite engager des jeunes femmes et des jeunes hommes sortant de grandes écoles de commerce ou d'ingénieurs ou encore d'instituts de technologie. Des experts en physique nucléaire, en mathématique, en informatique ou encore des candidats parlant des langues rares sont notamment recherchés, pour lutter contre le terrorisme et les cyber-attaques. 

Les hackers, une nouvelle génération d'espions

La DGSE dispose d'ailleurs depuis quelques années de hackers, des pirates informatiques qui incarnent une toute nouvelle génération d'espion français. 

À lire aussi
Decathlon rappelle des bouées pour bébés (illustration) sports nautiques
Decathlon rappelle des bouées pour bébés pour risque de noyade

Alors pour espérer intégrer celle que l'on surnomme "la boîte", tous les candidats devront passer le même examen d'entrée. D'abord des épreuves écrites, puis un grand oral avec des jeux de rôles et des mises en situation, afin de voir comment le postulant réagit face à un danger. Puis, une fois ces premiers tests passés, une formation de 174 stages décidera de leurs aptitudes et de leurs affectations. 

Chaque jour, environ 100 candidats tentent leur chance et envoient leur CV spontanément à la DGSE. Seulement 1 sur 3 sera retenu, pour un salaire brut mensuel qui avoisinera les 3.000 euros dans un premier temps. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité Dgse Espionnage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787230439
La DGSE veut recruter 600 nouveaux espions
La DGSE veut recruter 600 nouveaux espions
Ingénieurs, mathématiciens, polyglottes, la DGSE veut privilégier des candidats issus de grandes écoles.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/la-dgse-veut-recruter-600-nouveaux-espions-7787230439
2017-02-13 18:56:52
https://cdn-media.rtl.fr/cache/YNQk_aMvDfU7UlKPaUYBLg/330v220-2/online/image/2015/0921/7779789050_au-siege-de-la-dgse-a-paris.jpg