1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. L'exposition contre l'homophobie "Les Couples Imaginaires" vandalisée à Toulouse
1 min de lecture

L'exposition contre l'homophobie "Les Couples Imaginaires" vandalisée à Toulouse

Plusieurs photos montrant divers visages de couples, homosexuels et hétérosexuels, ont été saccagées dans la nuit de vendredi à samedi à Toulouse.

Six individus ont vandalisé les photographies
Six individus ont vandalisé les photographies
Crédit : Olivier Ciappa - DR
Eleanor Douet
Eléanor Douet
Journaliste

C'était une exposition qui devait symboliser la tolérance, mais cinq jours après son installation, les photographies des "Couples Imaginaires" ont été vandalisées par six jeunes dans la nuit de vendredi à samedi 5 décembre à Toulouse. Plusieurs photos d'Olivier Ciappa étaient exposées depuis le début de la semaine dernière sur les grilles du jardin du Grand Rond, à Toulouse. Les images représentent, comme l'explique le photographe, "des célébrités qui posent en couples imaginaires gays", des couples hétéros, "des couples de tous âges, de différentes couleurs..."

Mais cette exposition n'a pas plu à certains qui ont tagué les photographies. Des messages comme "Honte" ou "PD", ont été inscrits sur les photos avec des bébés et sur la banderole de l'association L'Autre cercle Midi-Pyrénées, qui a fait venir l'exposition.

URGENT :Bonsoir à tous,J'ai besoin de votre aide.L'exposition de Toulouse vient d'être détruite par six jeunes...

Posted by Olivier Ciappa on Saturday, December 5, 2015

Dans un long message posté sur Facebook et accompagné de photographies de ses œuvres détruites, l'artiste remarque que "cette violence intervient à deux jours des élections. À deux jours d'un futur succès presque assuré aux régionales du FN. Ce même FN qui vient quand même d'annoncer vouloir supprimer l'intégralité des subventions aux associations LGBT s'ils étaient élus."

Installée à Toulouse à l'occasion des 10 ans de L'Autre cercle de Midi-Pyrénées, une association LGBT luttant contre les discriminations dan le monde du travail, l'exposition avait déjà subi le même accueil lors de son passage à Paris. Vandalisée une première fois, elle avait de nouveau était saccagée après avoir été remise en place. Depuis son message sur Facebook, l'artiste reçoit plusieurs messages sans équivoques. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/