1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. L'arche de Tchernobyl bientôt mise en place pour éviter une deuxième catastrophe nucléaire
1 min de lecture

L'arche de Tchernobyl bientôt mise en place pour éviter une deuxième catastrophe nucléaire

REPLAY - L'arche de Tchernobyl sera opérationnelle en novembre 2017, avec plusieurs années de retard. Elle éviterait la dispersion de poussières radioactives si le sarcophage actuel venait à s’effondrer.

Le réacteur 4 de Tchernobyl / S. Joussellin
Le réacteur 4 de Tchernobyl / S. Joussellin
Tchernobyl
01:52
Sophie Joussellin

C'est une gigantesque structure mobile de 35 000 tonnes, soit 5 fois le poids de la Tour Eiffel et qui pourrait couvrir le Stade de France. Actuellement, elle est en construction à 300 mètres du réacteur 4 dans une zone de basses émissions radioactives.

En novembre prochain, le chantier franchira une étape très importante puisqu'on va faire glisser l'arche afin de recouvrir totalement le réacteur endommagé. Aujourd'hui, il est protégé par un sarcophage construit rapidement juste après la catastrophe puis consolidé dans les années 2000. Mais cette enceinte de confinement est devenue fragile, poreuse et n'est donc plus étanche.

Or, il y aurait encore à l'intérieur du cœur du réacteur environ 200 tonnes de combustible hautement radioactif. Donc si le sarcophage venait à s'effondrer, des tonnes de poussières s'échapperaient et ce serait en quelque sorte une deuxième catastrophe de Tchernobyl. L'arche métallique constitue donc une nouvelle enceinte de confinement qui éviterait toute contamination si ça se produisait.

Elle sera totalement opérationnelle à compter de novembre 2017 quand les travaux d'étanchéité et les séries de test auront été finalisés. Elle est conçue pour résister aux tremblements de terre, aux tornades et pour durer 100 ans, une période qui devrait être consacrée au démantèlement du réacteur 4, la dernière étape de ce chantier pharaonique.

À écouter aussi

A l'intérieur de l'arche des infrastructures comme des ponts roulants ont été installées, des ouvertures sont prévues afin de glisser à l'intérieur du réacteur tous les engins nécessaires à ce futur démantèlement.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/