1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Fillon-Juppé : quelles différences dans leurs programmes économiques ?
2 min de lecture

Fillon-Juppé : quelles différences dans leurs programmes économiques ?

ÉDITO - C'est plus une différence de mesure que de nature qui les sépare. "Tisane contre vodka, c'est le choix du second tour", affirme François Lenglet.

François Lenglet
François Lenglet
Crédit : Damien Rigondeaud
François Lenglet : quelles différences dans les programmes économiques de Fillon et Juppé ?
00:03:01
Fillon-Juppé : quelles différences dans leurs programmes économiques ?
00:03:04
François Lenglet & Loïc Farge

Il y a des différences dans les programmes économiques de François Fillon et Alain Juppé. Mais les ressemblances sont très importantes. Vu de l'extérieur (de la gauche, par exemple), les deux programmes sont très voisins. L'un et l'autre veulent actionner quatre leviers pour retrouver la croissance et l'emploi. D'abord la baisse des impôts, principalement au profit des entreprises, sous la forme d'allègement de charges sociales. Ensuite la flexibilité sur le marché du travail, avec des licenciements facilités de façon à lever "la peur d'embaucher" de la part des chefs d'entreprise.

Ils défendent aussi la réduction de la sphère publique (l'État), ce qui signifie moins de fonctionnaires et moins de dépenses publiques. Enfin ils prônent une nouvelle réforme des retraites, qui porterait l'âge du départ à 65 ans progressivement.

Sondage
Primaire de la droite et du centre : pour qui voteriez-vous lors du 2nd tour ?*

Fillon plus radical que Juppé

Les différences sont surtout des différences de mesure, et pas de nature. François Fillon, c'est le "Monsieur plus" de la droite. Ou plutôt, le "monsieur moins". Il veut, par exemple, moins 500.000 postes de fonctionnaires sur cinq ans, alors qu'Alain Juppé c'est seulement 250 à 300.000. Il veut abaisser les charges des entreprises de 50 milliards d'euros (c'est davantage que Juppé).

François Fillon veut également une franchise universelle en matière d'assurance maladie (un montant qui ne serait pas remboursé) et une refonte des allocations sociales plutôt à la baisse. La dernière différence touche à la TVA. Pour financer son programme, François Fillon veut l'augmenter de deux points, alors qu'Alain Juppé c'est un point seulement.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Fillon est donc plus radical que Juppé. C'est d'ailleurs ce qui lui a fait dire un jour que le programme de Juppé c'était "de la tisane", et que cela "ne suffirait pas pour résoudre les problèmes du pays". À l'inverse, on a vu dès dimanche (20 novembre) soir l'angle d'attaque de Juppé sur Fillon. Dans son allocution, le maire de Bordeaux a réaffirmé son choix pour des réformes "crédibles et équitables". Sous-entendu : celles de Fillon ne le sont pas.

Manque d'équité ? Un point commun

"Pas crédibles", parce que trop excessives pour être faisables. "Supprimer 500.000 postes de fonctionnaires ça n'est pas possible", dit Alain Juppé, car il faudrait ne plus remplacer aucun départ à la retraite et ne plus recruter. Autre élément "douteux" : le temps de travail des fonctionnaires, que François Fillon veut faire passer à 35 heures sans l'augmentation de salaire correspondante. C'est peu vraisemblable. 

Le "manque d'équité" est un reproche qu'on peut faire aux deux programmes. Les baisses d'impôts sont quand même concentrées sur les entreprises et sur les hauts revenus. Les revenus modestes, eux, prennent l'augmentation de la TVA. 

Ces programmes sont libéraux car ils visent à simplifier les règles de l'économie et à réduire la taille de la sphère publique. C'est la première fois depuis trente ans que la droite française est aussi libérale. La dernière fois que cela s'est produit, c'était en 1986 avec Jacques Chirac, à l'époque inspiré par Margaret Thatcher.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/