1 min de lecture Terrorisme

Fabien Clain, voix des revendications de Daesh, était-il en France en janvier 2015 ?

Le jihadiste Fabien Clain, qui a revendiqué les attentats du 13 novembre 2015, aurait été en France en janvier 2015, selon les informations du "JDD".

Fabien Clain a revendiqué les attentats du 13 novembre
Fabien Clain a revendiqué les attentats du 13 novembre Crédit : AFP
James Abbott
James Abbott

Fabien Clain, jihadiste du groupe terroriste État islamique qui a revendiqué les attaques du 13 novembre depuis la Syrie, aurait été à Toulouse fin janvier 2015, juste après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher porte de Vincennes. Censé être en Syrie, il serait revenu en France et aurait profité de ce retour pour acheter beaucoup de matériel hi-fi qui, selon le JDD lui a probablement servi à enregistrer son message de revendication depuis la Syrie après les attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts à paris et Saint-Denis.

Il serait donc revenu du 20 janvier au 7 février en France pour effectuer ces "courses" avant de repartir direction Raqqa, fief de Daesh, en partant de l'aéroport de Toulouse. Âgé de 36 ans, Fabien Clain est issu de la filière toulousaine et était un proche de Mohamed Merah, l'auteur de la tuerie de l'école juive de Toulouse et des assassinats sur des militaires en mars 2012.

Emprisonné en 2009 à cinq ans de prison, Fabien Clain est parti en Syrie dès sa remise en liberté. De là-bas, il serait resté en contact avec des aspirants-jihadistes en France et est considéré comme l'un des instigateurs de l'attaque avortée en avril contre une église à Villejuif (Val-de-Marne), menée par Sid Ahmed Ghlam.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Jihad Attentats en France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants