1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Garde alternée : "La coparentalité, une nouvelle manière de penser la famille"
1 min de lecture

Garde alternée : "La coparentalité, une nouvelle manière de penser la famille"

INVITÉE RTL - Chantal Clot-Grangeat, psychologue, réagit à une proposition de loi Modem, posant la garde alternée comme principe de base en cas de séparation des parents.

éducation
éducation
Éducation : "La coparentalité, une nouvelle manière de penser la famille"
04:33
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Elle a envoyé une lettre ouverte aux parlementaires pour leur demander d'inscrire clairement le principe de la résidence alternée égalitaire dans une proposition de loi MoDem qui sera examinée mercredi 22 novembre en commission des lois et le 30 novembre dans l'hémicycle. Invitée de RTL mardi 21 novembre, Chantal Clot-Grangeat, psychologue et responsable du Conseil international sur la résidence alternée (Circa), estime cette proposition de loi "un peu faible".

Le texte vise à instaurer, qu'en cas de séparation des parents, "le principe général de résidence des enfants chez chacun de leurs parents, afin de traduire leur égalité, cela toujours dans le respect de l'intérêt supérieur de l'enfant". "Ce qui nous paraît intéressant", résume-t-elle, "c'est d'aller plus loin dans les modalités de cette double résidence, et particulièrement dans le temps partagé avec chacun des parents (...) Ce qui me préoccupe, c'est la rupture du lien entre les enfants et leurs parents." Après un divorce, un peu plus de sept enfants sur dix vivent effectivement uniquement chez la mère, moins d'un sur dix chez le seul père et moins de deux sur dix vivent en résidence alternée.

Chantal Clot-Grangeat, qui croit aux "effets positifs" de la résidence alternée, "propose aux parents de réfléchir à leurs plans parentaux et à l'exercice de la co-parentalité, "nouvelle manière de penser la famille", qui est inscrite dans la loi depuis 2002 comme un devoir pour chacun des parents.

Selon elle, légiférer sur ce sujet "participera au changement des représentations de la famille et favorisera une meilleure égalité entre les femmes et les hommes". De précédentes tentatives pour faire de la résidence alternée la règle avaient échoué ces dernières années, l'ancienne majorité s'y étant opposée.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/