4 min de lecture École

Éducation : dans quels secteurs la France est-elle en retard ?

Comme chaque année, l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) dresse un bilan détaillé des résultats de l'éducation obtenus par 35 pays dits "développés" à travers le monde.

Une salle de classe (illustration)
Une salle de classe (illustration) Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Amélie James
Amélie James

"Regards sur l'éducation". En près de 500 pages, l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) revient sur les systèmes éducatifs de ses états membres dans un rapport publié mardi 12 septembre.

Comme chaque année, l'organisation dresse un bilan détaillé, chiffres, graphiques et analyses comparatives à l'appui, des résultats dans l'éducation obtenus par les 35 pays membres à travers le monde. Du nombre d'élèves par classe aux salaires des enseignants, l'étude est progressivement devenue une référence sur l'état de l'éducation dans le monde.

"Avec un nouvel éclairage sur les domaines d’études, cette édition 2017 analyse notamment les tendances des taux de scolarisation dans le deuxième cycle de l’enseignement secondaire et l’enseignement tertiaire, la mobilité étudiante, et les débouchés professionnels des diplômes obtenus dans ces différents domaines", explique l'organisation dans son rapport annuel.

Un salaire enseignant inférieur à la moyenne

En France, les jeunes enseignants, âgés entre 25 et 34 ans, sont en moyenne moins bien payés que les autres pays de l'ODCE, qu'importe leur niveau d'instruction. En début de carrière, leur salaire s'élevait à près de 26.000 euros contre 51.000 euros en Allemagne.

À lire aussi
Chien malinois animaux
Marseille : une brigade canine pour lutter contre les punaises de lit

Aux États-Unis, la rémunération annuelle des professeurs d'école débutant atteint 35.000 euros. "La crise économique de 2008 a eu une incidence directe sur le salaire des enseignants, soumis à un gel ou une réduction dans certains pays", précise une note de l'ODCE

Comme le rappelle l'organisation, "la rémunération a un impact direct sur l'attractivité de la profession (...) Dans l'ensemble, plus le salaire est élevé, moins les enseignants quittent la profession". Un rapport sénatorial rendu public en janvier 2017 montre la hausse des démissions chez les enseignants du premier et second degré. En 2015, 434 démissions ont été constatées, pour les enseignants stagiaires du premier degré, "soit 3,18 % des recrutés, contre 1,08 % en 2012".

Des journées plus denses en primaire

En moyenne, les élèves de primaires sont à l'école 162 jours par an en moyenne. Parmi les pays de l'OCDE, il s'agit de la période la plus courte. À titre d'exemple, l'Australie impose près de 200 jours d'instruction à ces élèves tout comme le Mexique.

Le nombre record est enregistré en Israël avec près de 219 jours travaillés. En moyenne, l'instruction en école primaire dans les pays de l'OCDE avoisine 182 jours, soit près de 11% de plus que le territoire hexagonal.

Pourtant, malgré ce constat, les Français ont plus d'heures de cours que leurs voisins. En moyenne, ils œuvrent durant 864 heures contre 800 heures pour les pays de l'OCDE. Cette densité devrait notamment s'accroître avec le retour de la semaine des quatre jours pour un tiers des communes en France. "Avec moins de jours de classes, plus d'heures, on a en France des journées de classe très concentrées", a noté Corinne Heckmann, coordinatrice du rapport annuel. 

Des classes plus chargées

Dans l'Hexagone, les classes de primaire accueillent en moyenne 25 élèves. Un effectif légèrement plus important que la plupart de ses voisins qui comptent en moyenne 23 élèves par classe.

En terme d'effectifs, la France figure parmi les pays qui accueillent le plus d'élèves par classe, derrière la Turquie (35 enfants), le Japon (32 enfants) et le Chili (29 enfants). À l'inverse, des pays comme l'Estonie, la Suisse ou la Lettonie font partie de ceux où ce chiffre est le plus bas avec respectivement 18, 19 et 15 enfants par classe.

La réforme de l'enseignement primaire menée par le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer vise notamment à améliorer ce classement en réduisant le nombre d'élèves dans les classes de CP et CE1 des quartiers défavorisésAprès avoir qualifié de "positive" cette orientation gouvernementale, Corinne Heckmann, coordinatrice du rapport annuel a tenu à rappeler l'importance de la formation pédagogique des enseignants. "On n'enseigne pas de la même façon à une classe de 12 élèves qu'à une classe de 25", a-t-elle souligné. 

Des failles dans l'enseignement professionnel

L'étude révèle que le taux de jeunes français scolarisés dans les filières professionnelles est inférieur à la moyenne des pays européens, chez les 15-19 ans. En France, il atteint 23% contre 29% en moyenne dans l'ODCE.

En outre, les débouchés s'offrant aux personnes âgées entre 25 et 34 ayant suivi une filière professionnelle sont légèrement plus limités que pour l'ensemble des pays européens. Leur taux d'insertion atteint 75% contre 79% pour l'ODCE. L'Allemagne et le Royaume-Uni s'inscrivent parmi les pays qui observe le plus important taux d'emploi des jeunes ayant suivi un cursus professionnel avec respectivement 86% et 85%. Malgré des dépenses plus importantes pour sa filière professionnelle que générale, la France peine à rattraper son retard. 

La filière STIM peine à attirer

En France, seuls 25% des étudiants sont attirés par le secteur des sciences, technologie, ingénierie et mathématique, communément appelé STIM. Pourtant comme de nombreux pays de l'OCDE, l'Hexagone tente d'augmenter son nombre de diplômés dans ce secteur afin de répondre "à une demande grandissante de qualification".

A contrario, on compte davantage d'étudiants dans le commerce, l'administration et le droit. La part de ces élèves atteint 34% contre 24% en moyenne dans l'OCDE. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
École Éducation nationale Analyses
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790078643
Éducation : dans quels secteurs la France est-elle en retard ?
Éducation : dans quels secteurs la France est-elle en retard ?
Comme chaque année, l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) dresse un bilan détaillé des résultats de l'éducation obtenus par 35 pays dits "développés" à travers le monde.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/education-dans-quels-secteurs-la-france-est-elle-en-retard-7790078643
2017-09-15 17:30:47
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PQH0UUkAZhk1Tn95KjQcfw/330v220-2/online/image/2017/0119/7786829374_une-salle-de-classe-illustration.jpg