1 min de lecture Agriculture

Des barrières virtuelles pour les troupeaux

REPLAY - Les agriculteurs utilisent des nouvelles technologies, et notamment des barrières virtuelles pour leur permettre de localiser en temps réel leurs troupeaux.

>
Des barrières virtuelles pour les agriculteurs Crédit Image : AFP / TOSHIFUMI KITAMURA | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date :
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
Journaliste RTL

Le but est d'aider les éleveurs en montagne à savoir où sont leurs bêtes. Et à les cantonner sur un périmètre bien précis. Quand un troupeau se trouve dans des zones escarpées, isolées, il est difficile d'installer des barrières physiques pour éviter que les brebis, les moutons ou les vaches s'égaillent dans la nature. Une équipe de chercheurs a donc eu l'idée de mettre au point des barrières virtuelles. Ces barrières n'existent pas physiquement, les bêtes ne les voient pas, mais elles les entendent.

Le principe de fonctionnement est simple, il suffit de truffer les limites du pâturage du troupeau de balises électroniques reliées à un GPS, et d'équiper les animaux d'un collier muni d'une puce. Quand l'un d'entre eux franchit les limites du territoire sur lequel il est autorisé à évoluer, il reçoit un stimulus sous la forme d'un son. Cela lui fait comprendre qu'il ne doit pas franchir cette ligne imaginaire. Bien sûr ça demande à l'éleveur d'apprendre à ses bêtes ce reflex. Un apprentissage qui se fera quand elles seront petites.

L'autre avantage pour les éleveurs, c'est de savoir exactement où se trouvent leurs bêtes grâce à la puce située dans leur collier. Leur position sera visible sur une carte, directement sur leur smartphone où leur tablette.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Salon de l'agriculture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants