1 min de lecture Crèches

Crèche de Noël : la mairie de Melun autorisée à la conserver

La mairie de Melun peut conserver la crèche de Noël, installée dans les jardins de l'hôtel de ville.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
"Cette crèche, on ne l'a pas faite par provocation", dit le maire de Melun Crédit Image : SEBASTIEN NOGIER / AFP | Crédit Média : Cindy Hubert / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le tribunal administratif de Melun a autorisé lundi 22 décembre la mairie de cette commune de Seine-et-Marne à conserver la crèche de Noël installée dans les jardins de l'hôtel de ville mais qui était attaquée au nom du principe de laïcité.

Le tribunal a rejeté la demande formulée par la Fédération des libres penseurs de Seine-et-Marne, mais aussi les conclusions du rapporteur public. Ce dernier s'était prononcé vendredi en faveur du retrait de la crèche, estimant que cette installation était un emblème religieux et non une simple tradition.

"Nous sommes évidemment très satisfaits, mais il n'est pas question du faire du triomphalisme", a réagi le maire UMP de la ville, Gérard Millet, qui a ajouté au micro de RTL : "Cette crèche, on ne l'a pas faite par provocation. c'est simplement un fait culturel qui fait partie de Noël."

"Dommage pour la laïcité"

"Cette décision est surprenante, car elle va contre les conclusions du rapporteur, ce qui est très rare", a estimé de son côté le secrétaire de la Fédération des libres penseurs de Seine-et-Marne, Gérard Docquin, "déçu" que la crèche de la Nativité puisse rester en place. "C'est dommage pour la République et dommage pour la laïcité", a-t-il ajouté.

À lire aussi
Des puéricultrices d'une crèche inter-entreprises du groupe Babilou jouent avec des enfants, le 16 septembre 2010 à Bordeaux. garde des enfants
Rentrée 2019 : quel mode de garde choisir pour vos enfants ?

L'association avait déposé un recours en justice fin 2012 "pour excès de pouvoir", faute d'une réponse à ses lettres adressées au maire lui demandant de ne pas installer de crèche. Plusieurs affaires ont relancé ces derniers jours le débat sur les crèches, objets de discorde entre partisans d'une "laïcité stricte" et tenants d'une "laïcité souple" prenant en compte la dimension culturelle de certaines pratiques religieuses.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crèches Melun
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants