1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Ces ruses des garagistes pour vous faire payer plus
1 min de lecture

Ces ruses des garagistes pour vous faire payer plus

REPLAY - Les garagistes ont-ils davantage la main lourde sur les factures ? Selon une enquête du magazine "Auto-Plus", certains profitent des nouvelles technologies, pour faire payer plus l'automobiliste.

Christophe Bourroux
Christophe Bourroux
Crédit : Rigondeaud Damien
Ces ruses des garagistes pour vous faire payer plus
02:11
Christophe Bourroux & Loïc Farge

Le constat est sans appel : les ruses pour grappiller de l'argent sur le dos de l'automobiliste n'ont pas disparu. Pourtant depuis la fin des années 90, la législation a mis un sacré holà aux dérives. Seulement voilà, la modernisation des autos déroule le tapis rouge aux facturations opaques. Pour cela, Auto-Plus a épluché des centaines de factures litigieuses et établi la liste des abus les plus fréquents.

En tête la fameuse valise électronique, celle qui permet de déceler, en un simple branchement, l'origine d'une panne et réparer. Payer pour ce service, il n'y a pas de soucis. En revanche, l'enquête révèle que trop souvent l'effacement du défaut dans la mémoire de l'auto est facturé en plus. Or c'est une opération qui, bien souvent, ne prend que quelques secondes, et qui se limitent à un clic de souris d'ordinateur.

Épluchez votre facture

Il y a aussi beaucoup d'abus aussi sur le temps de main d'oeuvre. Dans les grands classiques, il y a le changement d'ampoule de feu arrière : cinq minutes de travail facturées vingt. Il y encore "l'essai routier fantôme". Après un passage en atelier, le garagiste effectue un tour sur route pour vérifier que tout va bien avant de vous rendre votre voiture. Il n'est pas rare de constater que la prestation vous est facturée un demi-heure, alors que le compteur n'a pris que trois kilomètres. Pire souvent ce test est facturé sans même avoir été réalisé.

Bien sûr tous ne sont pas malhonnêtes, mais certains abusent. Au final il faut plus que jamais bien éplucher sa facture. Car le diable se cache dans les détails : des petits lignes discrètes que l'on ne remarque pas. 5 euros par ci, 10 par là : difficile à décrypter pour un automobiliste. Mais si on est pas vigileant, au final tous ces petits abus peuvent facilement faire grimper l'addition d'une bonne centaine d'euros.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/