2 min de lecture Commémoration

Centenaire de la bataille de Verdun : neuf mois de célébrations dédiées à la jeunesse

REPLAY - On a commencé à célébrer ces derniers mois le centenaire de la guerre de 1914-18. Mais en 2016, l'événement sera exceptionnel pour commémorer la plus terrible bataille que l'humanité ait connue.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Centenaire de la bataille de Verdun : neuf mois de célébrations dédiées à la jeunesse Crédit Image : ARCHIVES / AFP | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Loïc Farge

Exceptionnel, l'événement "l'année Verdun" le sera d'abord dans sa durée. Les commémorations vont durer exactement neuf mois, trois semaines et six jours : du 21 février au 19 décembre 2016. C'est tout simplement le temps qu'a pris cette bataille au cœur de l'Europe. 

Elle fut l'une des plus longues, des plus meurtrières, des plus dévastatrices : plus de 700.000 morts, blessés ou disparus. Presque autant d'Allemands que de Français fauchés sur cette terre de Lorraine qui continue à livrer ses dépouilles.

"Fenêtre sur la guerre"

Premier temps fort, le 21 février : François Hollande inaugurera le nouveau Mémorial de Verdun. L'architecte a imaginé ici un plancher de verre qui donnera l'impression d'être au cœur du champ de bataille survolé par deux avions, un français et un allemand. On pourra y visiter l'état-major de campagne de l'armée française et y voir des films. Mais attention, le nouveau Mémorial n'est pas un musée. C'est une "fenêtre sur la guerre", nous dit un des concepteurs. Toutes les cérémonies convergeront vers ce bâtiment lumineux.

Verdun, c'est la France contre l'Allemagne. Ce pays sera pleinement associé à ces célébrations, lors de la grande journée du 29 mai. Ce sera le point d'orgue de ces mois de célébrations ponctués de colloques et de scénographies. Ce jour-là à Douaumont, au pied du nouveau Mémorial, François Hollande et Angela Merkel seront présents. On ne sait pas si le président français et la chancelière allemande se tiendront la main. Mais l'image ressemble à s'y méprendre évidemment à François Mitterrand-Helmut Kohl, en 1984.

François Mitterrand et Helmut Kohl main dans la main à Verdun, le 22 septembre 1984
François Mitterrand et Helmut Kohl main dans la main à Verdun, le 22 septembre 1984 Crédit : AFP / Archives, Marcel Mochet
À lire aussi
Rassemblement au Carillon le 15 novembre, l'un des lieux attaqués le 13 novembre commémoration
Les infos de 12h30 - 13 novembre : Paris en deuil, 4 ans après les attentats

Tout cela sera accompagné avec Mozart et le piano de Daniel Baremboim. Le chef d'orchestre dirigera à Verdun sa formation de jeunes musiciens arabes et israéliens, le West-Eastern Divan Orchestra, devant une foule de jeunes. Il y aura 4.000 lycéens et des collégiens français - une classe témoin par département - et des Allemands, qui vont rester trois jours sur le champ de bataille.

Un travail de mémoire nécessaire

Les jeunes générations, c'est avant tout à elles que s'adresseront ces commémorations. Pas question d'en faire une grand-messe pour les organisateurs. Tout d'abord, il n'y a plus de survivant de la grande bataille. Le dernier des poilus, Lazare Ponticelli, est mort en 2008. Le secrétaire d'État aux Anciens Combattants et à la Mémoire veut que Verdun 2016 soit un trait d'union avec les plus jeunes. Jean-Marc Todeschini tient beaucoup à cette idée. "Emmener les jeunes devant la mémoire de pierres que sont les monuments aux morts n'est pas suffisant. Les jeunes générations doivent savoir que la paix en Europe, même si on dit 'l'Europe c'est la paix, se construit tous les jours. Ce travail de mémoire est nécessaire : on voit qu'aux frontières de l'Europe c'est la guerre".

La guerre contre Daesh et le terrorisme donneront une tonalité très particulière à ces commémorations.
C'est effectivement un écho qu'on entendra dans les discours de François Hollande et Angela Merkel. C'est prévu. On le retrouvera peut-être même dans les paroles de la Reine d'Angleterre, invitée en juin pour la bataille jumelle, celle de la Somme. Elizabeth II n'a pas encore dit si elle serait là ou pas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Commémoration Première guerre mondiale Verdun
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants