1 min de lecture Animaux

Braconnage : "L'éléphant, le lion, le requin, le rhinocéros et le pangolin sont en danger"

INVITÉ RTL - Pour Sébastien Pinchon, responsable international de Noé conservation, les sanctions pénales contre le braconnage ne sont pas assez sévères.

Stéphane Carpentier L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Braconnage : "L'éléphant, le lion, le requin, le rhinocéros et la pangolin sont en danger" Crédit Image : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP | Crédit Média : Céline Landreau | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et Ludovic Galtier

Samedi 24 septembre à Johannesburg, en Afrique du Sud, la convention annuelle de la CITES, qui lutte contre le braconnage et pour la préservation des espèces, a été lancée. Si 500 espèces sont en danger partout dans le monde, 5 inquiètent particulièrement les scientifiques. "Ce sont l'éléphant, le lion, le requin, le rhinocéros et le pangolin, un fourmilier à écaille asiatique que l'on trouve en Afrique également", détaille Sébastien Pinchon, responsable international de Noé conservation, association de sauvetage de la biodiversité. 

Ces espèces sont principalement victimes de commerce à destination de l'Asie. "Le tout est lié souvent à de la médecine traditionnelle, à des croyances traditionnelles ou à de l'art culinaire. Par exemple, pour le pangolin, on pense que ça peut permettre de guérir l'asthme et certains cancers. Pour d'autres espèces, ce n'est plus forcément lié à ces croyances populaires mais c'est également un signe de puissance, de pouvoir dire : 'Regardez, j'ai des défenses d'éléphant dans mon salon, j'ai une tête de tigre'. Ils souhaitent témoigner de leur richesse, de leur pouvoir."

La population de tigres est passée de 3.200 à 3.900 entre 2010 et 2015

Alors que le coût du trafic du braconnage international, le quatrième trafic mondial, s'élève à 15 à 20 milliards d'euros par an, Sébastien Pinchon dénonce "les risques très faibles légalement et pénalement parlant." Et croit au potentiel de la CITES, une convention signée entre les États. "On a commencé à avoir les premiers résultats en 2015 avec les fameux milliers de pangolins retrouvés dans des congélateurs en Asie du sud-est (...) Entre les deux derniers recensements du tigre (2010 et 2015, ndlr), on a constaté une augmentation de la population de tigres de 700 individus. On est passé de 3.200 à 3.900. Il faut poursuivre les efforts."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Lion Requin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784985116
Braconnage : "L'éléphant, le lion, le requin, le rhinocéros et le pangolin sont en danger"
Braconnage : "L'éléphant, le lion, le requin, le rhinocéros et le pangolin sont en danger"
INVITÉ RTL - Pour Sébastien Pinchon, responsable international de Noé conservation, les sanctions pénales contre le braconnage ne sont pas assez sévères.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/braconnage-l-elephant-le-lion-le-requin-le-rhinoceros-et-la-pangolin-sont-en-danger-7784985116
2016-09-25 09:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/a4_NkV-2PkJsaain9dsPRA/330v220-2/online/image/2015/0617/7778773917_tahilande.jpg