1 min de lecture Économie

Avoir des enfants pénalise le salaire des mères dans le privé

Le salaire des mères est plus pénalisé dans le privé, à en croire une étude récente.

Fiche de salaire. (photo d'illustration)
Fiche de salaire. (photo d'illustration) Crédit : AFP / MYCHELE DANIAU
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le fait d'avoir des enfants pénalise davantage le salaire des mères dans le privé que dans le public, souligne une enquête publiée jeudi 28 août par le Centre d'études de l'emploi.

Dans les deux cas, les mères de deux enfants ou plus perçoivent des salaires mensuels plus faibles que les femmes sans enfant, "principalement parce qu'elles effectuent moins d'heures", relèvent ses auteurs. Mais la comparaison des deux secteurs montre un effet "plus marqué" pour les salariées du privé, constatent-ils.

Ainsi, dans le secteur privé, le salaire mensuel moyen des mères de deux enfants est inférieur de près de 12% à celui des femmes sans enfant quand il est plus bas de 6% dans le public.

Un salaire inférieur de près de 12%

La raison est d'abord à chercher dans les interruptions de carrière pour s'occuper des enfants, pénalisantes. Celles-ci sont plus fréquentes et plus longues dans le privé. Plus de 22% des mères s'arrêtent de travailler dans le privé à la naissance de leur enfant (14% dans le public), 45% à la naissance du troisième (33% dans le public).

À lire aussi
Un médecin ausculte un patient présentant des symptômes du coronavirus le 17 février 2020 à Wuhan en Chine. coronavirus
"Le coronavirus a changé le comportement de l'homo œconomicus en Chine", dit Lenglet

Dans le public, les mères s'interrompent moins car elles peuvent plus facilement aménager leur temps de travail. Le passage à temps partiel suite à la naissance d'un enfant ne peut leur être refusé. A la naissance de leur 2e enfant, une femme sur cinq passe à temps partiel dans le public, contre une sur dix dans le privé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants