1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentats à Paris : Mohamed Abdeslam convaincu que son frère Salah n'a pas été "jusqu'au bout"
2 min de lecture

Attentats à Paris : Mohamed Abdeslam convaincu que son frère Salah n'a pas été "jusqu'au bout"

Mohamed Abdeslam a de nouveau appelé son frère, activement recherché depuis 9 jours, a se rendre.

Salah Abdeslam est "qualifié d'ennemi numéro un" par la presse belge.
Salah Abdeslam est "qualifié d'ennemi numéro un" par la presse belge.
Mohamed Abdeslam souhaite que son frère se rende à la police
00:38
Marine Cluet & AFP

Suspect-clé des attentats de Paris, Salah Abdeslam est toujours activement recherché par les forces de l'ordre. Vu à Bruxelles au lendemain des attaques du 13 novembre, le Français qui vivait en Belgique reste introuvable. 

Lors d'une interview à la RTBF ce dimanche 22 novembre, Mohamed Abdeslam a estimé que son cadet, qui a joué au minimum un rôle de logisticien dans les attentats de Paris, avait sûrement décidé de rebrousser chemin et "ne pas aller au bout de ce qu'il souhaitait faire". "C'est plus que mon espoir, c'est ma conviction. Salah est quelqu'un de très intelligent, je pense qu'en dernière minute, Salah a décidé de rebrousser chemin", a-t-il affirmé. 

"Il a peut-être vu quelque chose, entendu quelque chose qui n'était pas ce à quoi il s'attendait et a décidé de ne pas aller au bout de ce qu'il souhaitait faire", a ajouté Mohamed Abdeslam qui a de nouveau appelé son jeune frère à se rendre. "Nous préférons savoir Salah en prison que dans un cimetière" a-t-il assuré. Son autre frère, Brahim, s'est fait exploser dans un restaurant à Paris le 13 novembre dernier.

Un rôle incertain

L'homme, qualifié d'"ennemi public numéro un" par la presse belge, était à Paris le vendredi des attentats, aurait ensuite été exfiltré vers la Belgique, selon deux hommes -- écroués à Bruxelles pour terrorisme -- qui disent l'avoir aidé. Selon l'avocate de l'un d'entre eux, durant le trajet, il semblait "extrêmement énervé" et "peut-être prêt à se faire sauter".

À lire aussi

Soupçonné au départ d'avoir fait partie du commando des terrasses, il pourrait finalement n'avoir joué qu'un rôle de convoyeur des trois kamikazes du Stade de France. Il aurait rejoint ensuite le 18e arrondissement de la capitale, où une trace de son téléphone a été localisée. C'est aussi près de la porte de Clignancourt que la Clio, louée à son nom, a été retrouvée. "Nous ne savons pas encore si Salah a tué des gens, s'il était à des lieux précis où les attentats ont eu lieu", a de son côté affirmé son frère. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/