1 min de lecture Thierry Lepaon

Appartement de Lepaon : la CGT dénonce une "attaque hors de propos"

La direction de la CGT a du mal à avaler "l'offensive médiatique" contre Thierry Lepaon, numéro un du parti/

Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT, lors d'une manifestation à Lorient en novembre 2013.
Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT, lors d'une manifestation à Lorient en novembre 2013. Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La direction de la CGT a dénoncé mercredi 29 octobre "l'offensive médiatique" et "l'attaque hors de propos" sur les travaux de l'appartement de fonction de son numéro un Thiery Lepaon, y voyant le signe que "visiblement elle dérange".

Dans une note adressée aux organisations et aux militants de la CGT, le Bureau confédéral affirme que "mettre à disposition du secrétaire général un appartement en bon état n'est pas un scandale". Il juge "consternant" que le Premier ministre Manuel Valls ait "réagi dans la presse sur les travaux effectués dans l'appartement du secrétaire général de la CGT".

"Cela démontre que la CGT gêne et que tous les prétextes sont bons pour essayer de l'affaiblir", ajoute-t-il, en affirmant que "l'attaque dont elle est la cible aujourd'hui est hors de propos". Dans son édition de mercredi, le Canard Enchaîné a révélé que des travaux ont été effectués dans l'appartement de fonction de Thierry Lepaon, secrétaire général depuis mars 2013, pour un montant de 130.000 euros. L'appartement est situé à proximité du bois de Vincennes.

La CGT "dérange"

Selon la CGT, cette mise en cause survient "dans un contexte où depuis maintenant plusieurs mois la CGT s'efforce de mobiliser les salariés contre la politique menée de concert par le gouvernement et par le patronat. Visiblement, elle dérange dans le paysage, en portant haut et fort que d'autres solutions sont possibles".

À lire aussi
emploi
Réforme de l'assurance chômage : les inégalités sur la reprise d'activité accentuées

Le Bureau confédéral justifie son choix en rappelant que Thierry Lepaon ne résidait pas en région parisienne et que son mandat "implique des dispositions lui permettant d'assurer en toute sécurité ses responsabilités sans oublier que comme tous les salariés le secrétaire général a droit au respect de sa vie privée".

La direction de la CGT salue "les militants et les salariés de la confédération, qui depuis ce matin font face à cette pression médiatique".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Thierry Lepaon Cgt
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants