1 min de lecture Hommage

André Glucksmann, "c'était mon frère", confie Bernard Kouchner

DOCUMENT RTL - Le philosophe André Glucksmann est décédé ce mardi 10 novembre à l'âge 78 ans. Bernard Kouchner a été à ses côtés lors de nombreux combats.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
André Glucksmann, "c'était mon frère", confie Bernard Kouchner Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

André Glucksmann faisait le lien entre deux générations d’intellectuels, celle des Sartre, Aron et Foucault et les "nouveaux philosophes" ayant formé un groupe en rupture avec le marxisme dans les années 1970. Il est mort à l'âge de 78 ans ce mardi 10 novembre. À ses côtés lors de nombreux combats, Bernard Kouchner pour qui il était plus qu'un proche, un ami. "C'était mon frère. Nous étions de la même famille des combattants des droits de l'homme", confie Bernard Kouchner, très ému. "J'ai infiniment de peine à parler de lui au passé, parce que c'était un combattant permanent", explique l'ancien ministre.  

André Glucksmann était "un militant plein de bravoure, parfois farouche. Il était très doux et très gentil, précise-t-il. Il ne se décourageait jamais d'être aux côtés des victimes et d'essayer de prévenir les suivantes". Le cofondateur de Médecins sans frontière décrit un militant comme il n'y en a plus beaucoup : "à l'ancienne mode". Bernard Kouchner regrette : "les idéologies sont un peu mortes. En tout cas, elles sont percluses. Lui, n'était jamais fatigué et pourtant, il se dépensait sans compter". 

Bernard Kouchner évoque le combat "le plus isolée au début, le plus personnel, plus persistant, obstiné", celui des boat people. "C'est lui qui a été le premier à aller en Mer de Chine. Et c'est lui qui a permis que la Franec, qui était encore généreuse, accueille plus de 120.000 boat people du Vietnam". 

André Glucksmann a été indigné toute sa vie, ne supportant pas l'injustice. "Le chevalier de l'indignation", pour Bernard Kouchner. "Un philosophe de combats. Il était indigné parce qu'il faut être indigné. Ce que je reproche à ce temps, c'est de ne pas l'être assez". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hommage Bernard Kouchner Philosophie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants