1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Accident en Gironde : "Il ne faut pas exclure enfants et petits-enfants du deuil", conseille une psychologue
1 min de lecture

Accident en Gironde : "Il ne faut pas exclure enfants et petits-enfants du deuil", conseille une psychologue

INVITÉE RTL - REPLAY - Après le drame, les familles des victimes doivent surmonter le traumatisme. Comment les aider ? Hélène Romano, psychologue, donne des conseils.

L'accident de Puisseguin a fait 42 morts, vendredi 23 octobre 2015
L'accident de Puisseguin a fait 42 morts, vendredi 23 octobre 2015
Crédit : AFP/J.P.Muller
Accident en Gironde : "Il ne faut pas exclure enfants et petits-enfants du deuil", conseille une psychologue
02:28
La rédaction numérique de RTL & Mathilde Cesbron

L'extraction des corps calcinés devrait débuter ce samedi matin. Il faudra ensuite les identifier, cela devrait prendre du temps. Pour tous les proches des victimes, il devrait y avoir un traumatisme à surmonter. Comment les aider ? "Ce qui est très important, c'est le sentiment d'impuissance et de solitude. Les aider, c'est déjà les entourer, explique le docteur Hélène Romano, psychologue. Il faut les rassurer sur le fait qu'ils ne sont pas seuls au monde." Il ne faut pas hésiter à les aider dans les démarches par exemple. 

La période d'identification des corps est extrêmement compliquée pour les familles de victimes. Il faut les écouter, les accompagner mais surtout ne pas les brusquer. "Il faut s'ajuster à eux", insiste la psychologue. Le fait que les corps ont été en partie brûlés rend difficile ce travail de deuil. "C'est très compliqué. On l'avait vu avec l'incendie du tunnel du Mont Blanc. Les familles ont besoin de voir le corps et quand elles ne peuvent pas, le deuil est vraiment plus difficile."

Comment expliquer ce drame aux enfants et aux petits-enfants des victimes ? "Il faut pouvoir leur en parler. Trop souvent, on ne leur en parle pas. Ils sont exclus. Ils voient bien le bouleversement. Il y a une notion de deuil collectif. Il faut leur expliquer qu'il y a eu un accident grave, que papy est mort dans l'accident, qu'ils participent aux cérémonies d'hommage. C'est très important car c'est souvent eux qui auront les deuils les plus compliqués"

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/