1 min de lecture Histoire de France

1918 : Kilianstollen, le Pompéi de la Grande guerre

CHRONIQUE - Le 18 mars 1918, après un bombardement de l’artillerie française, 34 soldats allemands sont ensevelis dans une galerie souterraine allemande de première ligne à Carspach, dans le Haut-Rhin.

Micro RTL générique Sur les Sentiers de la Grande Guerre Samuel Goldschmidt iTunes RSS
>
1918 : Kilianstollen, le Pompéi de la Grande guerre Crédit Image : AFP / Archives, SEBASTIEN BOZON | Crédit Média : Samuel Goldschmidt | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 6
Samuel Goldschmidt et Loïc Farge

Le lieu est aujourd'hui occupé par une route. Mais sans cette route, le plus important chantier archéologique sur 1914-18 en France n'aurait pas été. La saga du Kilianstollen démarre dans les derniers mois de la guerre.

"Ici s'est déroulé une tragédie, le 18 mars 1918. L'artillerie française, avec de très gros moyens, a bombardé un secteur du front à Carspach. Une portion de la galerie allemande du Kilianstollen en ensevelissant 34 soldats allemands", raconte Serge Renger, président de l'association du Kilianstollen. Vingt-et-un d'entre eux n'ont pas pu être sauvés.

L'armistice passé, la population civile de retour comble rapidement les tranchées pour reprendre les cultures. L'un des grands mystères de la guerre prend forme. On connaît l'heure du bombardement, les circonstances de l'effondrement, l'identité et la biographie des vingt-et-un soldats ensevelis. Mais on oublie complètement l'emplacement exact de la galerie...

Le monument commémoratif à la mémoire du "Pompéi de 1914-18", dans le Haut-Rhin
Le monument commémoratif à la mémoire du "Pompéi de 1914-18", dans le Haut-Rhin Crédit : RTL / Samuel Goldschmidt

Jusqu'au chantier de la route. Un coup de pelleteuse va dégager le toit de bois en 2010. Des chapelets associés à des balles de fusil françaises, des os de chiens (dont la consommation était encore une habitude, jusque dans les années 20, chez ces soldats originaires de Souabe) : la fouille a été fructueuse.

À lire aussi
Le tombeau de l'Empereur Napoléon Ier en l'église Saint-Louis-des-Invalides à Paris patrimoine
Il faut encore 150.000 euros pour restaurer le tombeau de Napoléon Ier

Les vingt-et-un soldats ensevelis ont été inhumés au cimetière militaire allemand d'Illfurth, à six kilomètres de la galerie, quatre-vingt-quinze ans après leur mort.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Histoire de France Première Guerre mondiale Haut-Rhin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants