1 min de lecture Île-de-France

Circulation alternée : Chatel "dubitatif" devant une mesure "improvisée"

GRAND JURY RTL - L'ancien ministre de l'Éducation a exprimé des doutes quant à la pertinence de la mise en œuvre de la circulation alternée en région parisienne pour lutter contre la pollution, dimanche 16 mars.

Aurélie Filippetti et Luc Chatel lors du "Grand Jury", dimanche 16 mars
Aurélie Filippetti et Luc Chatel lors du "Grand Jury", dimanche 16 mars Crédit : RTL
micro générique
La rédaction numérique de RTL

La mise en place de la circulation alternée, lundi 17 mars dès 5h30 pour lutter contre la pollution à Paris et dans la petite couronne, laisse Luc Chatel "dubitatif".

Lors du Grand Jury RTL dimanche 16 mars, le député de la Haute-Marne a estimé que la mesure "intervient un peu tardivement, au bout de 10 jours de crise, de manière un peu improvisée (...), décidée le samedi soir pour le lundi matin".

"Je suis surtout dubitatif sur le fond, a ajouté Luc Chatel. Demain lundi, nous allons agir sur la moitié des Franciliens qui ont un véhicule, mais que fait on pour le reste ? Quel va être l'impact réel de cette mesure sur le pic de pollution demain ?" s'est interrogé le député de la Haute-Marne.
 

On verra en fonction de la météo demain s'il faut prolonger [la circulation alternée] à mardi

Aurélie Filippetti
Partager la citation

Face à lui, Aurélie Filippetti a défendu l'action du gouvernement. "Il fallait agir", a expliqué la ministre de la Culture. "On verra en fonction de la météo demain s'il faut prolonger [la circulation alternée] à mardi. Mais c'était une question de santé publique."

À lire aussi
Des personnes portant le masque devant le musée du Louvre à Paris (illustration). Coronavirus France
Coronavirus : où faut-il porter un masque à Paris ?

"Je rappelle aussi, a poursuivit la ministre, que les véhicules électriques, hybrides et ceux où vous transporterez 3 personnes ou plus, ne seront pas soumis à l'interdiction de circuler." 

Aurélie Filippetti a par ailleurs rejeté toute annonce électoraliste à une semaine des élections municipales : "le fait d'avoir des pics de pollution dans nos grandes métropoles n'est un cadeau pour personne, donc il ne faut pas tenter de faire d'interprétation politicienne sur des sujets d'intérêt général sur lesquels il ne devrait pas y avoir de débats et de polémiques."

La rédaction vous recommande
>
Le Grand Jury dy 16 mars 2014 - Aurélie Filippetti et Luc Chatel - 1e partie Crédit Image : RTL | Date :
Lire la suite
Île-de-France Luc Chatel Aurélie Filippetti
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants