Toulouse-PSG : pourquoi un exploit du TFC est possible

DÉCRYPTAGE - Miraculeusement sauvée de la relégation en Ligue 2 la saison passé, l'équipe de Pascal Dupraz reçoit le champion de France en pleine confiance, vendredi 23 septembre (20h30) en ouverture de la 7e journée de Ligue 1.

Alexis Blin sous les couleurs du TFC face au PSG d'Edinson Cavani le 27 janvier 2016
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Alexis Blin sous les couleurs du TFC face au PSG d'Edinson Cavani le 27 janvier 2016

Moins de 48 heures après la fin de la 6e, la 7e journée de Ligue 1 débute déjà vendredi 23 septembre (20h30) avec un déplacement du Paris Saint-Germain à Toulouse. En cas de succès, les hommes d'Unai Emery reprendront provisoirement la tête du classement devant Nice, qui se rend à Nancy dimanche 25 septembre (17h). Autres affiches au programme, Lorient-Lyon, Monaco-Angers et Marseille-Nantes.

Fait assez rare pour être souligné, Toulousains et Parisiens s'étaient retrouvés à trois reprises en 11 jours en janvier dernier. Bilan : trois victoires dans la douleur de l'équipe alors dirigée par Laurent Blanc, 1-0 en Haute-Garonne le 16 en championnat, 2-1 au Parc des Princes le 19 en 16es de Coupe de France, 2-0 le 27 en 1/2 de Coupe de la Ligue.

À l'époque, le TFC s'embourbe dans les bas fonds de la Ligue 1 (19e), à quelques 40 points de l'intouchable leader. Match après match, désillusion après désillusion, le spectre d'une descente en Ligue 2 se dessine. Début mars, le président Olivier Sadran sacrifie Dominique Arribagé. À Pascal Dupraz la mission impossible : remonter dix points de retard sur le premier non-relégable. Le miracle se produit. Lors de la dernière journée.

Quatre mois et six matches plus tard, les violets pointent fièrement à la 5e place avec 11 points, deux de moins seulement que Paris. Son Stadium est quasiment devenu une forteresse imprenable (six victoires pour une seule défaite, face à Lyon, lors des sept derniers matches à domicile). Tous les ingrédients pour accueillir les Parisiens avec confiance et ambition.

Toulouse surfe sur la dynamique de la fin de saison dernière

5e, c'est justement le classement du TFC sur les 10 derniers matches de la saison 2015-2016, depuis la prise de fonction de Dupraz (18 points grâce à cinq victoires, trois nuls et deux défaites, 18 buts marqués, 8 encaissés). Avec Arribagé, l'équipe avait pris 22 points en 28 journées et s'était inclinée à 14 reprises. Plus que dans le choix des hommes ou du système, la métamorphose repose surtout sur le discours de l'ancien coach d'Évian. 

Irrégulier avant son arrivée, Wissam Ben Yedder, remis en confiance, s'est soudainement réveillé, condition essentielle à la réussite de l'opération sauvetage. L'attaquant franco-tunisien de 26 ans a rejoint le FC Séville à l'inter-saison. Cela n'a pas empêché Toulouse de marquer neuf fois depuis le début de cette saison, et de s'offrir ainsi trois succès sur Bordeaux (4-1), Guingamp (2-1) et à Lille (1-2), preuve que ce groupe peut aussi s'exporter avec succès. Dans le Nord, Dupraz s'est retrouvé au dernier moment privé de son meilleur buteur, le Norvégien Martin Braithwaite (quatre réalisations). Qu'importe, la recrue suédoise Ola Toivonen, ancien du Stade Rennais, y est allé de son doublé. Ce Toulouse a de la ressource, la 6e attaque du championnat, mais aussi la 3e défense derrière Nice et le PSG, à égalité avec Saint-Étienne et Bastia (quatre buts encaissés).

Le PSG perdra d'autres matches et cela pourrait être ici

Pascal Dupraz, entraîneur du TFC

"Laissez-moi jusqu'à vendredi soir pour croire que nous sommes capables de contrarier le PSG. Le PSG a déjà perdu en L1 (1-3 à Monaco, ndlr) et il perdra encore. Peu de matches, mais il en perdra d'autres et cela pourrait être ici". Fidèle à ses habitudes, Pascal Dupraz n'a pas cherché à se cacher en conférence de presse d'avant-match. La langue de bois, connaît pas. Certes, il a "beaucoup de respect" pour l'équipe d'Unai Emery. "Elle est supérieure à la nôtre et elle est injouable 34 ou 35 fois dans la saison". Il mettra tout en oeuvre pour que ce 23 septembre soit l'une des trois ou quatre autre fois.

Comment ? "Il faut d'abord commencer par ne pas voir Paris comme un écueil insurmontable. Il faut proposer un plan de jeu qui puisse les mettre en difficulté mais qui puisse également nous mettre en valeur. Ils ont gagné le premier set à Caen 6 à 0 et on n'a pas envie de prendre une deuxième roue de vélo dans la tête (victoire 3-0 sur Dijon entre temps). Ce qui est certain, c'est que je ne vais pas faire voir à mes joueurs pendant des heures toutes les arabesques des Parisiens".

S'il n'a jamais aucune référence face au PSG avec Toulouse, le technicien de 54 ans a déjà croisé le club de la capitale avec l'ETG. Les Savoyards peuvent s’enorgueillir d'une qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France aux tirs au but (1-1 a.p.) en avril 2013, et d'un nul 0-0 en championnat en août 2014. Peu de clubs peuvent en dire autant depuis l'arrivée des Qataris à l'été 2011.

5e match en 15 jours pour les Parisiens

Les chances de Toulouse d'accrocher ou de battre ce PSG résident peut-être également sur le calendrier. Ce déplacement au Stadium. Les hommes d'Unai Emery y disputent leur cinquième match en 15 jours Il en restera deux d'ici au samedi 1er octobre pour boucler ce marathon, en Bulgarie face à Ludogorets en Ligue des champions puis face à Bordeaux en Ligue 1.

Le coach espagnol prendra-t-il ainsi le risque d'aligner dès le départ Edinson Cavani, Angel Di Maria et Adrien Rabiot pour la quatrième fois de suite ? La dernière fois que les trois hommes ont débuté sur le banc, Paris s'est fait accroché par Saint-Étienne (1-1). Ben Arfa, titulaire ce soir-là, n'est plus apparu dans le groupe depuis. Et Jesé est pour l'heure décevant.

Derrière, Serge Aurier et Layvin Kurzawa reviennent tout juste de blessure. Le premier est sûr de suppléer Thomas Meunier, ménagé, le second pourrait débuter à la place de Maxwell, efficace en son absence mais sûrement éreinté du haut de ses 35 ans. Au milieu, Marco Verratti est forfait, touché à un mollet. Côté Toulousain, Martin Braithwaite devrait pouvoir débuter. Faites vos jeux.

Toulouse-PSG : les équipes probales

Toulouse : Lafont - Yago, Jullien, Diop, Moubandje - Durmaz (ou Michelin), Bodiger, Blin, Sylla - Toivonen, Braithwaite

PSG : Areola - Aurier, Marquinhos, Thiago Silva, Kurzawa (ou Maxwell) - Rabiot, Krychowiak, Matuidi - Lucas, Cavani, Di Maria

Arbitre : Frank Schneider 

L1-7e journée : programme et classement

Vendredi 23 septembre : 
20h45 : Toulouse - PSG

Samedi 24 septembre : 
17h00 : Lorient - Lyon 
20h00 : Bastia - Guingamp 
Bordeaux -Caen 
Dijon - Rennes 
Monaco - Angers 
Montpellier - Metz

Dimanche 25 septembre : 
15h00 : Saint-Étienne - Lille 
17h00 : Nancy - Nice 
20h45 : Marseille - Nantes 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7784967466
Toulouse-PSG : pourquoi un exploit du TFC est possible
Toulouse-PSG : pourquoi un exploit du TFC est possible
DÉCRYPTAGE - Miraculeusement sauvée de la relégation en Ligue 2 la saison passé, l'équipe de Pascal Dupraz reçoit le champion de France en pleine confiance, vendredi 23 septembre (20h30) en ouverture de la 7e journée de Ligue 1.
http://www.rtl.fr/sport/football/toulouse-psg-pourquoi-un-exploit-du-tfc-est-possible-7784967466
2016-09-23 15:44:00
http://media.rtl.fr/cache/b0AQnEn4oh6TpYKB6Ul53g/330v220-2/online/image/2016/0923/7784967647_alexis-blin-sous-les-couleurs-du-tfc-face-au-psg-d-edinson-cavani-le-27-janvier-2016.jpg