2 min de lecture Euro 2016

Euro 2016 : comment l'Islande s'est prise de passion pour le football

REPORTAGE - L'île, perdue au milieu de l'Atlantique, est en éruption face aux exploits de ses Vikings dans le Championnat d'Europe de football.

Générique 1 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL
>
Télécharger Euro 2016 : comment l'Islande s'est prise de passion pour le football Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Raphaël Vantard | Durée : | Date : La page de l'émission
Raphaël Vantard et Loïc Farge

Surprenants, sensationnels, rafraîchissants : les qualificatifs ne manquent pas pour ces Islandais que la France s'apprête à défier en quart de finale de l'Euro dimanche 3 juillet. Ce tout petit pays de 300.000 habitants séduit autant par son exploit sportif que par la ferveur de ses 30.000 supporteurs qui l'accompagnent à chaque match. D'où vient cette passion du foot dans cette île historiquement nordique, de tradition viking, pas forcément tournée vers le ballon rond. Pour s'en rendre compte, direction Stofnao, l'un des quartiers de la capitale Reykjavík. Au milieu des reliefs qui gardent un petit manteau neigeux, d'une terre noire volcanique, un petit lotissement de maisons se tient là avec ses commerces.

Et puis se dresse un immense centre d'entrainement de football. C'est le reflet d'une Islande qui investit énormément dans le football. À coup à chaque fois de 20 millions d'euros. Des dizaines de terrains couverts fleurissent dans tout le pays. Peter est un ancien joueur international de l'Islande. Il entraîne aujourd'hui des jeunes. Pour lui le succès de son pays à l'Euro vient d'abord de ces investissements dans le sport. Même l'hiver, par températures glaciales, garçons et filles viennent sans rechigner s'entraîner au foot. Des aménagements d'emploi du temps sont prévus dès 6 ans pour que tous les jeunes puissent s'entraîner et créer la relève des héros d'aujourd'hui.
En France aussi et partout en Europe, les clubs se professionnalisent. Et pourtant on ne sent pas un tel engouement. C'est tout simplement ici un phénomène incroyable pour un pays qui ne dépasse la ville de Nice en population. Il y a 22.000 licenciés. C'est quasiment une personne sur dix qui joue dans un club de football. Il n'y a que cent joueurs professionnels. Tout le monde cultive ce côté petit Viking avec son glaive capable de renverser un volcan. Cette culture de l'exploit est transmise aux jeunes très tôt.

On a troqué le casque à cornes pour beaucoup d'humour

Bertrand, un Franco-islandais
Partager la citation

Au-delà du football, la réussite de cette équipe est aussi celle de l'état esprit des Islandais eux-mêmes. C'est en tout cas le reflet de la solidarité symbolisée par cette liesse incroyable dans les rues de Reykjavík. Il faut se rendre compte que c'est un pays qui a traversé une crise colossale. En 2008, en quelques semaines, la plupart des gens ont perdu jusqu'à 50% de leurs économies. Il y a quelques mois, le pays a été secoué par le scandale des Panama Papers.

À lire aussi
Pascal Praud Euro 2016
Euro 2016 : "Voilà un train qui est arrivé en avance", se félicite Pascal Praud

Mais la société tient toujours debout. Bertrand, un Franco-islandais, vit depuis vingt-cinq ans dans ce pays. Il admire chaque jour cet état d'esprit. "On est dans un pays où les éléments sont difficiles. C'est un pays rude, les hivers sont longs, il fait souvent nuit (...) On est très solidaire les uns des autres quand il s'agit de faire quelque chose d'important", explique-t-il. "Ce sont des gens qui aiment bien se retrouver, ils ont un instinct assez grégaire. On a troqué le casque à cornes pour beaucoup d'humour", ajoute-t-il.

Cette hargne, ce goût du dépassement  pour sa petite île s'inscrit parfaitement dans le chant scandé par les supporteurs pour les "Strákarnir okkar" ("nos gars", le surnom de l'équipe nationale). Ce chant rappelle l'adoration à Thor, dieu du tonnerre dans la mythologie nordique. Plus de mille ans après, l'Europe redécouvre, grâce à sa compétition de football, la puissance viking.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Islande Europe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783894596
Euro 2016 : comment l'Islande s'est prise de passion pour le football
Euro 2016 : comment l'Islande s'est prise de passion pour le football
REPORTAGE - L'île, perdue au milieu de l'Atlantique, est en éruption face aux exploits de ses Vikings dans le Championnat d'Europe de football.
http://www.rtl.fr/sport/football/euro-2016-comment-l-islande-s-est-prise-de-passion-pour-le-football-7783894596
2016-06-29 11:38:00
http://media.rtl.fr/cache/USCz_KOnya88L5MwVxljhw/330v220-2/online/image/2016/0629/7783898737_des-supporteurs-islandais-rassembles-a-reykjav-k-pour-voir-le-match-remporte-face-a-l-angleterre-le-27-juin-2016.jpg