2 min de lecture Euro 2016

Euro 2016 : "C'est difficile pour tout le monde", déclare Didier Deschamps

RÉACTIONS - L'équipe de France s'est qualifiée pour les quarts de finale en s'imposant 2-1 contre l'Irlande, dimanche 26 juin à Lyon.

Antoine Griezmann célèbre son but contre l'Irlande, dimanche 26 juin
Antoine Griezmann célèbre son but contre l'Irlande, dimanche 26 juin Crédit : Thibault Camus/AP/SIPA
Lyèce Imchal et AFP

La France a arraché son ticket pour les quarts de finale. Contre l'Irlande (2-1), les Bleus ont d'abord été menés avant de revenir dans le match et de prendre l'avantage. Une frayeur qu'explique le sélectionneur Didier Deschamps. "C'est difficile des fois, en prenant ce penalty, au début on était encore crispé, les Irlandais avaient du jeu aussi (...) C'est difficile pour tout le monde, hier (samedi) on a vu avec les trois matches, il y en a beaucoup qui voyaient la Croatie en finale. Ça a été dur pour nous aussi, mais objectif atteint".

Le double buteur, Antoine Griezmann, se satisfait du résultat et de sa performance lorsqu'il a été replacé plus proche du but. "On a su réagir à la mi-temps, ça a un peu grondé mais bon, on sait que le public était derrière nous et on les remercie, rendez-vous en quart maintenant. C'est vrai que je suis plus près de la surface, c'est là ou je me sens le mieux, là ou j'ai joué cette année. Mais je joue là où le coach me dit et je fais la maximum. L'objectif maintenant c'est de passer en demi et puis ensuite on verra".

SERVICE

À la mi-temps, on n'avait pas peur mais on était plein de colère et de frustration. Les leaders ont parlé, le coach aussi

Patrice Évra
Partager la citation

Pour l'emporter, les Bleus ont dû rester soudés. Dimitri Payet souligne le très bon état d'esprit dont ils ont fait preuve mais avertit, il faudra être plus concentrés lors des prochains matchs. "On a besoin de tout le monde, on l'a bien vu ce soir, Grizou a marqué deux fois. On a relevé la tête en deuxième mi-temps. Là, c'est passé mais plus la compétition va avancer, plus les équipes seront armées, et plus ce sera difficile pour revenir".

À lire aussi
Pascal Praud Euro 2016
Euro 2016 : "Voilà un train qui est arrivé en avance", se félicite Pascal Praud

Enfin, Patrice Évra souligne l'importance des cadres du vestiaire qui ont su lever la voix pour remobiliser le groupe. "À la mi-temps, on n'avait pas peur mais on était plein de colère et de frustration. Les leaders ont parlé, le coach aussi. On avait confiance en nous. Dans les moments comme ça, c'est important de se dire 'Faut pas déconner !'" Malgré cela, le joueur de la Juventus Turin garde confiance en son équipe. "J'y ai toujours cru. On est l'équipe de France, on est chez nous. On ne peut pas, on ne doit pas commencer les matches comme ça. Mais on a prouvé qu'on donnait tout. On se l'est dit, il faut aller jusqu'au bout. Il faut remettre le bleu de chauffe même si on aura des absents. On a tous confiance dans les 23 joueurs".

Euro 2016 : le tableau de la phase finale
Euro 2016 : le tableau de la phase finale Crédit : AFP
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Équipe de France de football Irlande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783859375
Euro 2016 : "C'est difficile pour tout le monde", déclare Didier Deschamps
Euro 2016 : "C'est difficile pour tout le monde", déclare Didier Deschamps
RÉACTIONS - L'équipe de France s'est qualifiée pour les quarts de finale en s'imposant 2-1 contre l'Irlande, dimanche 26 juin à Lyon.
http://www.rtl.fr/sport/football/euro-2016-c-est-difficile-pour-tout-le-monde-declare-didier-deschamps-7783859375
2016-06-26 19:54:00
http://media.rtl.fr/cache/S1pXVBagvJn650n9DyVdAQ/330v220-2/online/image/2016/0626/7783859601_antoine-griezmann-celebre-son-but-contre-l-irlande-dimanche-26-juin.jpg