3 min de lecture Intimité

Sexualité : 3 idées reçues sur la virginité

MASTERS OF SEX - La virginité féminine est toujours sujette aux clichés et à la mésinformation. Ces trois idées reçues sont à oublier une bonne fois pour toute.

Dans "Gossip Girl", Little J ment sur sa virginité
Dans "Gossip Girl", Little J ment sur sa virginité Crédit : Warner Bros Télévision
103132103886089535955
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

"Tu l'as fait, toi ?" est une question que nous avons toutes entendues plusieurs fois pendant notre adolescence. Cette interrogation sur la vie la plus intime de nos copines n'était pas de la curiosité malsaine mais plutôt un besoin d'évoquer ce qui, pour certaines, était un fardeau : la virginité. Lorsqu'elle est féminine, la virginité est appréhendée par la société comme une chose pure et importante mais quelque peu handicapante. 

La virginité doit d'ailleurs "se perdre". De nombreuses jeunes femmes espèrent s'en débarrasser rapidement, quand d'autres la voient comme un handicap dans les prémices d'une relation. Rarement évoquée en dehors du cercle amical, la virginité féminine est entourée de nombreuses idées reçues. Pour certaines, elle serait la cause d'un saignement lors du premier rapport sexuel, elle serait liée à l'hymen et empêcherait les risques de grossesse.

1. La virginité est liée à l'hymen

Première idée reçue : la virginité serait liée à l'hymen, qui se rompt forcément lors du premier rapport sexuel. Cette croyance d'un autre siècle sévit toujours. Des jeunes filles ont peur de ne plus être vierge après perforation de leur hymen. L'hymen est une membrane située à l'ouverture du vagin, un tissu qui se déforme, se troue et se désépaissi en fonction des femmes et de leurs activités. "L'hymen peut se déchirer si une jeune fille a fait du sport ou des actes masturbatoires avec pénétration du doigt", explique Evelyne Schreier, Ph.D Docteur en psychologie.

À lire aussi
Beyonce Knowles, Michelle Williams et Kelly Rowland sur le plateau de Good Morning America, le 16 novembre 2004, à New York Intimité
Destiny's Child : Michelle Williams brise le tabou autour du suicide

Cette membrane se résorbe pendant la croissance et les activités mentionnées par la spécialiste peuvent accélérer le processus. Selon l'épaisseur de l'hymen, son ouverture ou sa perforation, la première pénétration ne provoquera pas nécessairement un saignement. Si saignement il y a, il peut s'agir de quelques gouttes comme d'une quantité un peu plus importante, mais rien de semblable à l'écoulement des règles.

2. La virginité rend la première pénétration douloureuse

Une autre croyance sur la virginité veut que la première pénétration soit forcément douloureuse. Il faut savoir que le vagin peut être douloureux à n'importe quel moment de la vie sexuelle, pour des raisons multiples. Parfois, c'est simplement la physiologie du corps qui rend la première pénétration douloureuse, à cause par exemple de parois vaginales trop étroites.

Chez certaines femmes, la première pénétration peut être rendue douloureuse à cause de l'hymen, comme l'explique Evelyne Schreier : "Un hymen peut être déchirés au départ, on dit alors qu'il est hyper-souple et la pénétration se fait plus facilement. Mais un hymen hyper-rigide est intact lors de la première pénétration et peut rendre un rapport sexuel douloureux". 

Au-delà de la physiologie, c'est aussi le mental qui joue sur la douleur d'une première fois. La facilité du rapport va dépendre du niveau de désir des deux personnes, de leur dextérité, du niveau d'excitation de la jeune femme et tout simplement de la situation. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas le fait d'être vierge qui rend une première pénétration douloureuse mais une combinaison de facteurs, qui peuvent arriver à n'importe quel moment de la vie sexuelle, même avec un(e) partenaire de longue date.

3. La virginité protège d'une grossesse

Un mythe toujours en vigueur dans notre société fait croire aux jeunes filles qu'elles ne peuvent pas être enceinte après une première pénétration. La virginité ne protège pas des risques de grossesse ni de la transmission du VIH. 

Le premier rapport sexuel doit être absolument protégé par le biais d'un moyen de contraception et par un préservatif si votre partenaire ne s'est pas fait dépister. Evelyne Schreier est catégorique : "Une femme peut tomber enceinte même sans pénétration" : "S'il y a éjaculation au bord des petites lèvres, même si la jeune fille est vierge, les spermatozoïdes peuvent remonter jusqu'à l'ovule" et entraîner une fécondation.

Si ces idées reçues ont reculé chez les jeunes filles grâce à Internet (sites internet et forums), rien ne remplace une discussion avec des adultes sur des points précis : médecins, parents, professeurs, éducateurs. Mais une seule chose est réellement importante concernant la virginité : chacune doit la vivre comme elle en a envie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Intimité Sexualité
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789690448
Sexualité : 3 idées reçues sur la virginité
Sexualité : 3 idées reçues sur la virginité
MASTERS OF SEX - La virginité féminine est toujours sujette aux clichés et à la mésinformation. Ces trois idées reçues sont à oublier une bonne fois pour toute.
http://www.rtl.fr/girls/intime/sexualite-3-idees-recues-sur-la-virginite-7789690448
2017-08-28 07:10:00
http://media.rtl.fr/cache/BZ60scV38Ivni2iA0MlzbA/330v220-2/online/image/2017/0824/7789821526_dans-gossip-girl-little-j-veut-se-debarrasser-de-sa-virginite.jpg