4 min de lecture Jeux vidéo

Zoë Quinn veut gagner le combat contre le cyber-harcèlement

PORTRAIT - Cette développeuse de jeux vidéo vient de publier ses mémoires, un témoignage sur l'ampleur que peut prendre le harcèlement en ligne.

Zoë Quinn, survivante du "gamergate"
Zoë Quinn, survivante du "gamergate" Crédit : Facebook/Zoë Quinn
ArièleBonte
Arièle Bonte

"Comment le Gamergate m'a (presque) détruit la vie, et comment nous pouvons gagner le combat contre la haine sur Internet". Ce (très) long titre, c'est celui du livre de Zoë Quinn, publié (en anglais sous le titre de How Gamergate (Nearly) Destroyed My Life, and How We Can Win The Fight Against Online Hate) en septembre dernier. Si le nom de cette développeuse de jeux vidéo ne vous dit rien, vous avez peut-être déjà entendu son histoire.

On est en 2014, lorsqu'un homme publie sur son blog un long récit à propos de Zoë Quinn. La jeune femme vient de rompre avec lui, après plusieurs années de relation abusive. Pour se venger, ce dernier décide alors de détruire sa carrière et de répandre de nombreuses rumeurs à propos de la vie privée et sexuelle de son ancienne petite amie.

Parmi les accusations ? La développeuse aurait couché avec un journaliste spécialisé en jeux vidéo dans le but de recevoir des critiques positives de son travail. L'info est fausse mais suffit à lancer contre Zoë Quinn un déferlement de messages de haine via les réseaux sociaux : le cyber-harcèlement à grande échelle était lancé et s'est vu attribué le nom de "Gamergate".

À lire aussi
Kayane, championne de e-sport, raconte son harcèlement sur Twitter harcèlement
Twitter : une championne de jeux vidéo raconte son calvaire avec son harceleur

Des conséquences bien réelles au cyber-harcèlement

Trois ans plus tard, le cyber-harcèlement n'est plus une violence que l'on considère comme étant inférieure à celles qui se déroulent "dans la vraie vie", en témoigne la vague de soutien à la journaliste Nadia Daam, "menacée par les trolls". On sait que ses conséquences sont bien réelles, que le harcèlement peut commencer en ligne mais continuer hors du monde numérique et, surtout, qu'il peut tuer.

"Des individus ont essayé de camper devant chez moi et m'ont fait des menaces", a raconté Zoë Quinn à Vice pour expliquer de quelle manière ce qu'il se passe sur les réseaux sociaux peut ruiner une vie. "Beaucoup d'employeurs vous cherchent sur Google avant de vous recevoir en entrevue, pour un emploi sur Internet ou non. Si vous n'êtes pas très présents en ligne, ce que des personnes qui veulent ruiner votre vie auront mis en ligne pourrait être tout ce que les employeurs vont trouver", détaille-t-elle au site américain à l'occasion de la sortie de son livre. 

Si aujourd'hui Zoë Quinn ne manque pas une occasion de rappeler à quel point le monde dans lequel elle évolue peut-être sexiste (il suffit de jeter un œil à son compte Twitter et vous comprendrez qu'elle ne manque pas d'esprit critique... et encore moins d'humour !), ce "destin" de porte-parole pour la cause des femmes n'était pas vraiment tout tracé. 

Comment mettre fin aux abus sur Internet ?

Tombée dans les jeux vidéo étant gamine, Zoë, née en 1987, y trouve un moyen d'échapper à sa dépression, diagnostiquée alors qu'elle avait 14 ans. Une décennie plus tard, celle qui est devenue développeuse de jeux vidéo co-écrit le jeu Depression Quest avec Patrick Lindsey. Ce dernier s'expérimente (gratuitement) en ligne et vous permet d'incarner une personne souffrant, comme sa créatrice, de dépression.

À sa sortie, le jeu est critiqué par des internautes dans un forum rassemblé des "utilisateurs masculins vierges", rappelle un article du Guardian. Le numéro de Zoë Quinn est retrouvé sur Internet par ces utilisateurs qui commencent à l'appeler. Le co-scénariste du jeu ne sera pas traité de la même manière.   

Mais Zoë Quinn reste une développeuse qui voit le numérique comme un formidable moyen de rassembler les gens. Elle crée en 2013 Game Developer Help List, une liste rassemblant les pro du développement en jeux vidéo afin de faciliter les démarches et les collaborations.

Ma rupture a nécessité l'intervention des Nations unies

Zoë Quinn, développeuse de jeux vidéo et auteure
Partager la citation

C'est devenant la cible du sexisme du plus ordinaire au plus ignoble que Zoë Quinn s'est transformée en porte-parole des victimes de harcèlement en ligne. Parce que pour la jeune femme : impossible de fuir, de couper sa connexion Internet, fermer ses réseaux sociaux. Cet univers numérique, c'est son gagne-pain, son métier, celui qu'elle a choisi d'exercer parce qu'il l'a faisait rêver.

"Si la déconnexion est la seule solution pour mettre fin aux abus sur Internet, nous disons que nous allons céder Internet à celle ou celui criant le plus fort sur un grand nombre de personnes, et nous allons remettre cette incroyable technologique aux mains des personnes les plus perfides", a souligné Zoë Quinn dans une interview accordée au Guardian.  

La riposte de la jeune femme ne s'est pas faite attendre. Quelques mois après les premières vagues d'insultes et de menaces, elle met sur pieds Crash Override Networks, une plateforme à destination des personnes victimes d'abus en ligne. En 2015, Zoë Quinn s'est également rendue aux Nations unies avec la Youtubeuse Anita Sarkeesian, elle-aussi victime de harcèlement parce qu'elle dénonce sur sa chaîne, entre autres, le sexisme dans les jeux vidéo.

Elles ont toutes les deux expliqué l'ampleur du phénomène et apporté des solutions à mettre en place pour protéger les prochaines victimes. "Ma rupture a nécessité l'intervention des Nations unies", écrit l'auteure de How Gamergate (Nearly) Destroyed My Life, and How We Can Win The Fight Against Online Hate. Les Nations unies avaient besoin de l'intervention de Zoë Quinn, dirait-on plutôt. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux vidéo Portrait Harcèlement
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791011246
Zoë Quinn veut gagner le combat contre le cyber-harcèlement
Zoë Quinn veut gagner le combat contre le cyber-harcèlement
PORTRAIT - Cette développeuse de jeux vidéo vient de publier ses mémoires, un témoignage sur l'ampleur que peut prendre le harcèlement en ligne.
http://www.rtl.fr/girls/identites/zoe-quinn-veut-gagner-le-combat-contre-le-cyber-harcelement-7791011246
2017-11-27 07:02:00
http://media.rtl.fr/cache/DFn39_3NdkmYbCzAwbtsWg/330v220-2/online/image/2017/1122/7791086462_17758414-186698388512184-4670349055337125184-o.jpg