Facebook a-t-il dupé ses membres en vue d'un bras de fer avec Google ?

Selon un média américain, Facebook aurait volontairement saboté son application Android auprès de certains de ses membres pour tester leur fidélité, au cas où il devrait entrer en guerre avec Google.

Facebook ouvre l'ère des Bots
Crédit : AFP
Facebook ouvre l'ère des Bots

Facebook veut parer à toutes les éventualités. Même les plus improbables, comme celle qui verrait un jour Google bannir le réseau social de Mark Zuckerberg de son magasin d'applications en cas d'escalade non contrôlée de la concurrence que se livrent les deux géants du web. D'après le média américain The Information, les équipes de Facebook auraient planché sur plusieurs plans d'urgence afin de continuer à fonctionner dans le cas où leur rival viendrait à leur couper l'accès au Play Store et à ses services tels que les notifications mobiles, les mises à jour d'applications ou le paiement mobile, qui passent tous par des outils contrôlés par Google.

Un tel bras de fer avec Google pourrait effectivement coûter cher à Facebook. Android, le système d'exploitation pour mobile développé par l'entreprise tentaculaire américaine dont toutes les activités sont désormais rassemblées au sein de l'entité Alphabet, constitue l'un des principaux marchés du réseau social avec plus de 200 millions d'utilisateurs et lui rapporte des centaines de millions de dollars de revenus publicitaires. Signe de son importance pour Facebook, Mark Zuckerberg a obligé récemment ses employés à utiliser la version Android de son site pour qu'ils se fassent une idée plus précise de l'expérience proposée en dehors d'une interface Apple.

Limiter la dépendance à Google

Dans la perspective de limiter sa dépendance à Google, Facebook aurait également testé la loyauté de certains de ses utilisateurs à la faveur d'un stratagème controversé, rapporte The Information. L'entreprise américaine aurait volontairement dégradé l'expérience de certains de ses membres sur son application Android (en usant de bugs et de plantages à répétition) pour vérifier quelle serait leur réaction en cas d'indisponibilité de l'application. On ne sait pas combien de personnes ont été affectées, ni quand le test a été mené. Mais selon l'une des sources à l'oeuvre dans ce sabotage, "les gens sont toujours revenus" sur le réseau social, notamment via le site mobile, confirmant l'entreprise dans sa volonté de voler de ses propres ailes.

Ce ne serait pas la première fois que Facebook réalise des expériences comportementales à l'insu de ses utilisateurs. Il y a deux ans, le réseau social a essuyé une vague d'indignation après avoir révélé qu'il avait conduit en 2012 une expérience secrète autour de la "contagion des émotions" en manipulant le flux d'actualité de près de 700.000 de ses membres sans qu'ils aient donné leur accord. Facebook avait finalement présenté ses excuses tout en s'abritant derrière une clause de sa politique de données, stipulant qu'il peut "utiliser les informations [qu'il] reçoit à votre sujet pour des opérations internes, dont (...) les tests, la recherche et l'amélioration des services", rapportait Le Figaro à l'époque.

Une responsabilité morale envers les utilisateurs ?

À l'heure où Facebook est utilisé quotidiennement par un septième de l'humanité et s'impose de plus en plus comme un intermédiaire incontournable pour un nombre croissant d'activités, ces révélations ne sont pas sans susciter des critiques éthiques. Journaliste pour le site américain The Verge, Casey Newton explique par exemple que même si les utilisateurs se rendaient compte qu'ils sont le sujet d'une expérience, "ils ne pourraient pas vraiment quitter Facebook parce qu'il n'y a tout simplement aucune alternative significative sur le marché. Cela donne à la société un impératif moral pour traiter ses utilisateurs honnêtement". Facebook n'a pas encore communiqué sur le sujet. 

La rédaction vous recommande
BenjaminHuepro
par Journaliste RTL
Suivez Benjamin Hue sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781174483
Facebook a-t-il dupé ses membres en vue d'un bras de fer avec Google ?
Facebook a-t-il dupé ses membres en vue d'un bras de fer avec Google ?
Selon un média américain, Facebook aurait volontairement saboté son application Android auprès de certains de ses membres pour tester leur fidélité, au cas où il devrait entrer en guerre avec Google.
http://www.rtl.fr/culture/web-high-tech/facebook-a-t-il-dupe-ses-membres-en-vue-d-un-bras-de-fer-avec-google-7781174483
2016-01-05 19:17:34
http://media.rtl.fr/cache/pf0LAT2w873GKcgx2Tv0ng/330v220-2/online/image/2016/0105/7781183204_le-media-americain-the-information-affirme-que-facebook-cherche-a-limiter-sa-dependance-a-google.jpg