2 min de lecture Sexisme

Tex : les autres dérapages qui pourraient lui coûter cher

Auditionné aux prud'hommes de Paris ce 16 mai pour obtenir des indemnités de licenciement de 1,2 millions d'euros, l'animateur Tex a été accablé par la partie adverse.

L'humoriste Tex, ancien animateur des "Z'Amours"
L'humoriste Tex, ancien animateur des "Z'Amours" Crédit : BENAROCH/SIPA
Floriane Valdayron
Floriane Valdayron
Journaliste

"C'est une chiennasse avec ses grosses loches", lâché au sujet d'une candidate des Z'amours. "Ah je t'ai pas encore baisée ? Parce que tu sais, je les prends par devant, par derrière, sur le côté", lancé à l'intention d'une collègue. Voici les propos qui embarrassent désormais Tex, l'ancien animateur de France 2, rapporte Le Parisien

Ils ont été relatés ce mercredi 16 mai, lorsque Jean-Christophe Le Texier - de son vrai nom -a été auditionné aux prud'hommes de Paris. Il y réclamait 1,2 millions d'euros d’indemnités de licenciement à Sony Pictures Television Production. En cause : son renvoi en décembre dernier, après que France 2 l'ait évincé du jeu télévisé les Z'Amours pour une blague sur les femmes battues

Durant l'audition, la partie adverse a fait écouter des rushes des derniers enregistrements des Z'amours. Entre deux prises, en plus de la qualification de "chiennasse" d'une des candidates, on entend Tex y dire, au sujet de la blague de décembre : "Je l’ai fait pour le buzz. De toute façon, je savais ce que je faisais. C’était pour faire parler de moi".

À lire aussi
Emma Stone et Steve Carell dans "Battle of the Sexes" Cinéma
"Battle of the Sexes" : jeu, set et match contre le patriarcat

Un enregistrement illégal de l'audition

Après 17 ans à la présentation du programme, Tex avait dérapé sur le plateau de l'émission C'est que de la télé sur C8, en faisant une blague sur les femmes battues. "Les gars, vous savez ce qu'on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? On ne lui dit plus rien ; on vient déjà de lui expliquer deux fois !"

Aux propos gênants datant de quelques mois s'ajoute l'enregistrement illégal réalisé pendant l'audition. L'animateur de 52 ans a été surpris par une avocate venue plaider un autre dossier, le doigt sur son smartphone. "Quand je lui ai demandé s'il était bien en train d'enregistrer l'audience, il m'a répondu : Oui je n'ai rien à cacher", a ainsi rapporté l'avocate. 

Bien qu'il ait supprimé le fichier sur le conseil de son avocat et assuré ne pas savoir que l'utilisation d'appareil permettant d'enregistrer l'audition était interdite, Tex a fait pâle figure. Le jugement sera rendu le 27 juillet prochain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexisme Prud'hommes Licenciement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793416988
Tex : les autres dérapages qui pourraient lui coûter cher
Tex : les autres dérapages qui pourraient lui coûter cher
Auditionné aux prud'hommes de Paris ce 16 mai pour obtenir des indemnités de licenciement de 1,2 millions d'euros, l'animateur Tex a été accablé par la partie adverse.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/tex-les-autres-derapages-qui-pourraient-lui-couter-cher-7793416988
2018-05-17 15:30:39
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8vXtSlSjtBVbwL3H2LXMcQ/330v220-2/online/image/2018/0517/7793417045_l-humoriste-tex-ancien-animateur-des-z-amours.jpg