2 min de lecture Kim Kardashian

Kim Kardashian se confie sur son agression à Paris

La starlette américaine a été entendue au début du mois de février par une juge d'instruction française au sujet de l'agression et du vol dont elle a été victime en octobre 2016 dans la capitale.

Kim Kardashian en août 2016
Kim Kardashian en août 2016 Crédit : MATT WINKELMEYER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Christophe Guirard

C'est le 2 février dernier que Kim Kardashian a été entendue, à New York, par la juge d'instruction française Armelle Briand. La star de téléréalité était accompagnée de deux avocats parisiens, dont maître Jean Veil. Le Monde a pu avoir accès à l'audition de la jeune femme, qui a été agressée dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016 à Paris et qui s'est fait dérober des bijoux pour une valeur totale de près de 9 millions d'euros.

N'ayant pas souhaité revenir à Paris pour des raisons "émotionnelles", Kim Kardashian a raconté en détail à la juge les circonstances des faits. Elle a notamment déclaré qu'elle avait le pressentiment que quelque chose allait arriver. "Cela faisait quinze jours déjà que nous avions peur d'être victimes d'un attentat terroriste en sortant du pays, et pas seulement en allant à Paris", raconte-t-elle, "j'ai eu ce pressentiment. Je tenais à vous le dire parce que c'était un sentiment tellement profond : tous les soirs, à Paris, je faisais une prière en remerciant que rien ne nous soit arrivé".

Elle affirme également qu'elle est persuadé qu'il s'agissait d'un "coup monté" et que ses agresseurs avaient été renseignés par quelqu'un proche du clan Kardashian. Elle soupçonnait en particulier Michaël et Gary Madar, qui faisaient partie des chauffeurs s'occupant d'elle et de son mari Kanye West à Paris. Elle a en outre fait le récit de l'irruption des hommes dans la chambre qu'elle occupait dans un hôtel particulier parisien : "Ils étaient agressifs [...]. Je croyais qu'il s'agissait de terroristes venus pour m'enlever". Elle raconte aussi comment les hommes lui ont immédiatement dit "ring, ring" ("bague") et "money, money, money" ("argent") avant de lui lier les poignets et de lui mettre du ruban adhésif sur la bouche.

À lire aussi
Kanye West et Kim Kardashian auront un troisième enfant people
Kim Kardashian aura recours à une mère porteuse pour son troisième enfant

Elle n'est plus la même désormais

Ce récit correspond aux principaux éléments de l'enquête de la brigade de répression du banditisme. Trois personnes, sur les dix mises en examen peu de temps après le vol, ont pour l'instant reconnu les faits. Kim Kardashian, elle, avoue que cet événement l'a profondément changée. "Aucun objet n’a de valeur sentimentale qui peut être comparée au fait de rentrer chez soi et de retrouver ses enfants, sa vie de famille", a-t-elle confié lors de cette audition.


La vedette de télé-réalité américaine Kim Kardashian, victime d'un braquage début octobre à Paris, a remercié dimanche sur Twitter la police française pour son "difficile et incroyable travail". "A la police française, merci pour votre difficile et incroyable travail", a tweeté l'épouse du rappeur, producteur et créateur américain Kanye West. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Kim Kardashian États-Unis Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787727585
Kim Kardashian se confie sur son agression à Paris
Kim Kardashian se confie sur son agression à Paris
La starlette américaine a été entendue au début du mois de février par une juge d'instruction française au sujet de l'agression et du vol dont elle a été victime en octobre 2016 dans la capitale.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/le-recit-fait-par-kim-kardashian-de-son-agression-a-paris-7787727585
2017-03-19 05:00:00
http://media.rtl.fr/cache/AKK5n1rldPwJtGuk4qyBAg/330v220-2/online/image/2016/1003/7785089087_kim-kardashian-en-aout-2016.jpg