Isabelle Morini-Bosc : "Quand un candidat malheureux de 'The Voice' se retournera-t-il contre TF1 pour "préjudice de déception" ?

ÉDITO - De nos jours, il est maintenant possible d'attaquer en justice pour un peu tout et n'importe quoi comme par exemple pour "préjudice de déception".

Le plateau de "The Voice", télé-crochet de TF1
Crédit : Yann Dejardin / Shine / TF1 / Bureau 233
Le plateau de "The Voice", télé-crochet de TF1

Vivre une drôle d'époque n'est pas toujours synonyme de vivre une époque très drôle. C'est en revanche drôlement passionnant d'observer l'évolution de la société. Et où voit-on le mieux cette évolution aujourd'hui ? Dans les tribunaux. Dans les journaux qui relaient les griefs des plaignants. Ce n'est pas pour rien que bon nombre de scénaristes lisent jusqu'à l'hypnose les pages faits divers police justice des quotidiens, ou écoutent des plaidoiries, fascinés par la multiplicité et la multiplication des cas traités. Des plus légers au plus lourds (parfois à tous les sens du terme).

Dans cette dernière catégorie, souvenez-vous des reportages télé sur Cynthia Robinson, attaquant en 2006 un groupe de tabac américain pour cause de décès de son mari d'un cancer du poumon en 1996, mari qui fumait trois paquets par jour et encore le jour de sa mort. Qu'elle ait demandé des milliards de dollars est une chose, qu'elle en ait obtenu 23,6 milliards en est une autre. 23,6, vous imaginez ? Non, puisque c'est inimaginable. Alloués en 2015 à titre de dommages intérêts punitifs (et s'ajoutant aux 7,3 millions de dollars de dommages intérêts tout bêtes, plus aux 9,6 millions de dollars accordés au fils de la victime).

Comment oser accuser de "je-men-foutisme-criminel" des gouvernements déjà auteurs en 1996 de très nombreuses campagnes anti-tabac ? On ne plaint certes pas ce groupe qui, d'ailleurs, fait appel, mais cette vulgarisation du "j'ai aucun tort on me doit tout" a tout de même quelque chose d'inquiétant. Dans le domaine de l'absurde et de la rentabilisation de la douleur, pourquoi ne pas dès lors accuser cette jeune veuve de non-assistance à personne en danger pour ne pas avoir convaincu son mari d'arrêter ?

Attaque pour "préjudice de déception"

Autre cas, plus léger mais aussi ubuesque, évoqué dans le Parisien ce jeudi 25 février : Celui d'Audrey, une jolie jeune femme qui porte plainte contre Dans la peau d'un chef, cette émission de France 2 où des candidats amateurs de cuisine s'affrontent pour reproduire une recette. D'abord a priori retenue après casting, elle n'a finalement pas été prise, alors qu'elle avait déjà crié victoire (et sa joie) sur Facebook. Fatale erreur. À laquelle s'ajoute un vrai point litigieux. La production aurait écartée cette comptable par ailleurs productrice de caramels au beurre-salé, car ayant une activité trop proche des métiers de la cuisine.

Audrey, qui jure n'avoir jamais caché cette double casquette, a donc attaqué pour "préjudice de déception". Préjudice de déception, mazette. Qu'elle soit furieuse on le comprend, on peut même partager sa colère, mais force est de constater que les particuliers sont souvent de plus en plus particuliers. Et au-delà du cas d'Audrey persuadés qu'on doit assurer leur bonheur, de façon durable en plus

"Préjudice de déception"

À quand un gros gagnant du loto ayant tout flambé et attaquant la Française des jeux pour "non assistance durable à personne trop riche"? À quand un finaliste de The Voice furieux d'un échec après douze succès, et se retournant contre TF1 pour "non préparation à ce revers". Si ce n'est pas un "préjudice de déception", ça ? Et le mariage, tiens ! Vous n'avez jamais été, même à temps extrêmement partiel, déçu par votre quotidien conjugal ? Clac, "préjudice de déception" et peine à évaluer !

Après les ébats, le débat ! À la limite de la cellule psychologique allant avec. Ah oui, le "préjudice de déception". Quelle manne. Quelle mine ! Et là il nous vient brusquement une angoisse. Vous imaginez, si vous faites jouer le "préjudice de déception" à chaque chronique qui vous déçoit ? On préfère ne pas y penser.

La rédaction vous recommande
par Isabelle Morini-BoscJournaliste RTL
Suivez Isabelle Morini-Bosc sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782059652
Isabelle Morini-Bosc : "Quand un candidat malheureux de 'The Voice' se retournera-t-il contre TF1 pour "préjudice de déception" ?
Isabelle Morini-Bosc : "Quand un candidat malheureux de 'The Voice' se retournera-t-il contre TF1 pour "préjudice de déception" ?
ÉDITO - De nos jours, il est maintenant possible d'attaquer en justice pour un peu tout et n'importe quoi comme par exemple pour "préjudice de déception".
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-quand-un-candidat-malheureux-de-the-voice-se-retournera-t-il-contre-tf1-pour-prejudice-de-deception-7782059652
2016-02-25 18:19:00
http://media.rtl.fr/cache/n3m8RcUNN4krXzADAMec4g/330v220-2/online/image/2016/0210/7781814389_le-plateau-de-the-voice-tele-crochet-de-tf1.jpg