4 min de lecture Editos

Harvey Weinstein : "Ce scandale prouve que la réalité dépasse la fiction"

ÉDITO - Isabelle Morini-Bosc revient sur le scandale d'Harvey Weinstein, magnat d'Hollywood, accusé d'harcèlement, d'agressions sexuelles et de viols par de nombreuses actrices américaines et françaises.

Harvey Weinstein, l'un des plus puissants producteurs d'Hollywood
Harvey Weinstein, l'un des plus puissants producteurs d'Hollywood Crédit : VALERY HACHE / AFP
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Vu le thème, j'ose à peine dire que le sujet tombait "pile-poil" par rapport à l'actualité du jour, mais c'est certain que la soirée consacrée hier sur France 2 au harcèlement sexuel au travail ne pouvait pas être plus "opportune", puisqu'il y était justement question de "comportements inopportuns".

Ceux des hommes de pouvoir qui abusent de leur "position dominante" (à tous les sens du terme) pour assouvir leurs pulsions, toutes leurs pulsions, rien que leurs pulsions. Or, le thème du téléfilm Harceléechargé d'illustrer le débat, trouvait une incroyable "caisse de résonance" dans l'actualité mondiale, avec un fait-divers s'annonçant comme l'un des plus gros scandales de toute l'histoire "cinématico-politico-mediatique" américaine. 

À lire aussi
Les danseurs de "Danse avec les stars" Télévision
"Danse avec les stars" offre des "moments pittoresques, ubuesques, charmants"

Un scandale qui prouve définitivement que la réalité dépasse la fiction, provoquant l'affliction. Et les frictions. Au cœur de cette "affaire", le célèbre Harvey Weinstein, Commandeur de l'ordre de l'Empire Britannique, mais également gros "bailleur de fonds" du parti démocrate "US". Oui, on ne rêve pas, est bien en cause Weinstein, l'homme qui a financé Obama et les Clinton. Weinstein, le philanthrope que le Centre Simon Wiesenthal a encensé pour son action humanitaire. Weinstein, le cinéphile qui a distribué The Artist et qui, à ce titre, a reçu la Légion d'honneur des mains de Nicolas Sarkozy en 2015.

Mais surtout aujourd'hui "Weinstein le Maudit", viré de sa propre société par son frère et ses autres associés, après l'accusation de viol portée contre lui par plusieurs gloires du Tout-Hollywood. C'est sûr qu'il est plus facile d'effrayer durablement les petites comédiennes que les grandes actrices qui, de fait et depuis peu, ont décidé de contre-attaquer.

Tant que les rumeurs d'attouchements et de comportements libidineux provenaient "des sans-grades", comme l'écrivait jadis Edmond Rostand, c'était plus facile de mépriser ces "bruits de fond". Dès lors que les actrices Gwyneth Paltrow ou Angelina Jolie, veulent prendre la parole comme lui voulait prendre leur corps avec force, il devient difficile pour toute la "communauté du show-biz" de continuer à "faire semblant de tout ignorer" ! 

Il est plus facile d'effrayer durablement les petites comédiennes que les grandes actrices.

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

Difficile aussi d'appliquer ce principe qui veut que les choses n'existent pas tant qu'elles ne sont pas révélées, pas vrai ?! "Mais, ont réagi certains, comment pouvions-nous douter d'un mécène doté d'une si bonne réputation, d'un tel pedigree professionnel ?". C'est vrai, même le spécialiste du droit des femmes Cyrus Vance Jr. n'avait pas cru l'une des premières plaignantes, refermant le dossier comme un cuisinier met un couvercle sur une casserole. Sauf qu'il a justement tellement accumulé de casseroles, le producteur Harvey Weinstein, qu'elles viennent de lui tomber dessus dans un bruit de ferraille. 

Toutes les vedettes voulant désormais ferrailler contre lui. Conséquence : l'amateur de sensations fortes va être servi au-delà de toute expression. Et via, justement, toutes formes d'expression, car dans un monde désormais régi par l'image, quel média ne se précipiterait pas, en toute logique, sur un "film-réalité" dont les héroïnes s'appellent encore Asia Argento, Judith Godrèche, Léa Seydoux, Ashley Judd, Rose McGowan (Charmed), Cara Delevingne, et qui a pour décor des endroits de rêve. 

Si on veut raisonner à froid sur un personnage si chaud, c'est une aubaine pour la grande presse, cet "ange déchu" qui a brusquement mauvaise presse. D'autant qu'il y a une "extension française": Weinstein n'a-t-il pas montré sa "vérité toute nue", dans une chambre parisienne du Ritz, à une Emma de Caunes qui n'en demandait pas tant. Et qui, elle, vient également de se "mettre à nu" pour le bon motif. En témoignant. 

De la nécessité d'un distinguo entre harcèlement sexuel et drague lourde

Mais, au fait, sait-on quelle "star" s'est exprimée la première ? Tout simplement une jeune artiste ayant enregistré les propos salaces d'un Weinstein qui faisait son cinéma et lui promettait des rôles n'existant que dans son cerveau malade.

Cela fait un point commun de plus entre ce "Weinsteingate" et la fiction de France 2, où l'on voyait la victime (Armelle Deutsch), parvenir à enregistrer le discours ordurier que son patron lui crachait à la figure. Cette preuve sonore marquait la fin de ses épreuves et d'une fiction forcément pesante. Comment aurait-elle pu ne pas l'être puisque dès le premier baiser violent qu'il lui arrachait, ce pervers manipulateur la laissait "sans dessus dessous" et surtout "sans dessous dessus" !

Cette fiction était logiquement suivie d'un documentaire et d'un débat nécessaire sur le distinguo à faire entre harcèlement sexuel et drague lourde. Le premier n'est pas admissible pénalement, le second pas toujours condamnable légalement. Une chose est sûre, la loi est bien la seule chose que Harvey Weinstein n'a pas regardée d'assez près ! C'est au Code pénal qu'il aurait surtout dû se frotter. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Editos Isabelle Morini-Bosc Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790495338
Harvey Weinstein : "Ce scandale prouve que la réalité dépasse la fiction"
Harvey Weinstein : "Ce scandale prouve que la réalité dépasse la fiction"
ÉDITO - Isabelle Morini-Bosc revient sur le scandale d'Harvey Weinstein, magnat d'Hollywood, accusé d'harcèlement, d'agressions sexuelles et de viols par de nombreuses actrices américaines et françaises.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/harvey-weinstein-ce-scandale-prouve-que-la-realite-depasse-la-fiction-7790495338
2017-10-12 21:04:01
http://media.rtl.fr/cache/GXw-Bs3CHUrbeOiF13sxZg/330v220-2/online/image/2017/1011/7790477376_harvey-weinstein-l-un-des-plus-puissants-producteurs-d-hollywood.jpg