4 min de lecture Maison jardin cuisine détente

Planter le houx dans Maison, Jardin, Cuisine, Brocante

REPLAY - La cuisine en kiosque, planter le houx Alaska, le thème nature du salon de la déco et les landaus à chiner. C'est le programme de "Maison, Jardin, Cuisine, Brocante" du samedi 30 janvier.

Maison Jardin Cuisine Brocante Maison Jardin Cuisine Brocante Laetitia Nallet & Sébastien Demorand & Églantine Éméyé & Thierry Denis
>
Télécharger Maison Jardin Cuisine Brocante du 30 janvier 2016 Crédit Image : Flickr / couleurs nature42 | Crédit Média : Laetitia Nallet,Sébastien Demorand,Églantine Éméyé,Thierry Denis | Durée : | Date : La page de l'émission
La rédaction numérique de RTL

Cuisine : La cuisine en kiosque

La cuisine, vous le savez, est un secteur qui marche toujours autant en librairie, avec des bouquins qui sortent à la tonne toutes les semaines. Mais en kiosque aussi, des projets voient le jour. Le dernier en date c’est Fou de cuisine, qui vient de sortir son troisième numéro. C’est la même équipe qui avait lancé Fou de pâtisserie il y a deux ans.  Ce Fou de cuisine est ouvert sur le monde, bourré d’idées, de tendances, de recettes, de reportages, d’interviews en profondeur, comme celle de l’ami Pascal Barbot, le fantastique chef de l’Astrance, à Paris. C’est à la fois dans l’air du temps et gentiment décalé et il ne vaut que 5 euros.

De plus en plus de revues voient aussi le jour. C’est ce qu’on appelle des "mooks", contraction de magazine et de book et un de premiers sur ce créneau, c’est le semestriel 180°, dont le numéro 6 est encore en librairie : les couvertures sont souvent sombres, très graphiques, comme avec cette nature morte de couteaux. Là aussi, photos magnifiques et esprit vraiment hors des sentiers battus, jusqu’au Chili ou en Tanzanie, à la découverte de coquillages inconnus ou des Hadza, le dernier peuple d’Afrique vivant de chasse et de cueillette. Un mook très étonnant, très dense et les 20 euros sont largement justifiés compte tenu de tout ce qu’il y a à lire.

À lire aussi
Le premier festival international de musique de plantes aura lieu au Parc Floral de Paris Maison jardin cuisine détente
Festival international de musique de plantes dans "Maison Jardin Cuisine Brocante"

Dans les mooks on retrouve Omnivore Food Book et là aussi, c’est énormément de reportage, de graphisme, de photos, de dégustations, de découvertes, les nouveaux brasseurs, dix gamays à écouter en musique, de la BD, des recettes, mais aussi du guide avec des tonnes d’adresses de restos et de vignerons, un reportage sur les chefs suédois ou les restos de Rio de Janeiro. Il vaut 19,90 euros. Jésus, une revue à lire plus qu’à picorer est le dernier de la bande. Il est en kiosque pour 4,90 euros seulement.

Jardin : le houx

Tous les jardiniers doivent savoir que chez le houx commun, le houx classique, a des pieds  mâles et des pieds femelles. Les deux fleurissent mais seuls les pieds femelles portent des baies. Il existe toutefois un houx miracle appelé Alaska et qui porte à la fois des fleurs mâles et des fleurs femelles. Il est couvert de baies tous les ans. Autre caractéristique, le feuillage d’Alaska est assez piquant, très bien pour protéger ses oiseaux. Seul défaut, il est plus exigeant que les houx communs. Un peu d’engrais ou de fumier lui fera donc vraiment du bien au printemps, pendant ses premières années.

Les houx Alaska se trouvent facilement, mais ils ne sont pas toujours très beaux, la qualité et les prix étant très variables. Sur Internet, vous pouvez trouver des houx Alaska de 1,5 mètre de haut pour un peu plus de 50 euros et des petits de 30cm à moins de 5 euros. Il peut faire plus de 3 mètres de haut, sur un petit mètre de large mais je crois qu’il serait préférable de le tailler en cône, plaqué contre le mur et en l’arrêtant à terme à pas plus de 2 mètres de haut pour qu’il soit facile à entretenir. Les houx sont remarquables en topiaire.

On taille les houx justes aux seuls deux moments où leurs jeunes pousses sont tendres comme tout, une fois au printemps et une seconde à la fin août. Alors, elles ne piquent pas et sont faciles à ramasser.

Maison : le thème nature au salon de la déco

Au salon Maison et Objets, le thème cette session c’était "wild". Sauvage. La nature est un thème récurrent dans la déco, et cette fois encore c’est vraiment la nature à l’état sauvage avec des matières butes : du bois qui n’a pas été poncé, des peaux de mouton, des matériaux corrodés.

La mode du thème nature est une réaction face à l’hypertechnologie. Les maisons sont devenues intelligentes, on vit avec nos ordinateurs et nos téléphones et c’est pourquoi il est impératif de nous reconnecter avec du vert. Et les designers ne manquent pas d’imagination.

Au salon, on peut ainsi voir des objets tel qu’un banc en forme de tronc d’arbre calciné, une armoire en bois clair, un buffet en bois avec des écorces d’arbre sur la façade, la célèbre chaise Panton de Verner Panton (première chaise en plastique moulée d’une seule pièce) sculptée dans du bois cette fois.

On peut aussi opter pour un herbier géant à mettre dans son salon. C’est un grand cadre avec une plante séchée dont on voit la racine, et vous pouvez refaire cette création. Vous prenez une plante dans la nature, surtout avec sa racine, vous la faites sécher et ensuite vous la mettez sous verre mais le fond du cade doit être moelleux. Il faut d’abord le recouvrir de ouate, puis d’un drap.

Brocante : les landeaux et berceaux à chiner

En brocante, vous pouvez trouver des berceaux en bois, essentiellement, matériau le plus répandu, mais aussi en osier. Des berceaux de style Art Déco, et puis des berceaux en fer, arrivés avec l’essor de la métallurgie au 19ème siècle. L’avantage des berceaux que vous chinerez en brocante, c’est que ce sont avant tout des berceaux suspendus. Vous pouvez facilement les détourner. Par exemple, prenez un berceau en métal, assez courant au 19ème,  et faites en une jardinière.

Le landau tient son nom de la ville de Landau en Allemagne. Sachez que l’apparition des suspensions en fer ou en cuir date de 1880 et que les jolis modèles bas surmontés de leur grosse capote style art déco se situent entre 1920 et 1940. Le grand boom arrive juste après la Seconde guerre Mondiale. Quant au landau avec une grosse nacelle bleue marine et quatre roues blanches de taille identique, typique des années 1970, ils ont un succès fou, jusqu’à l’arrivée des poussettes, beaucoup plus légères et plus maniables.

Un modèle, de base, bleu marine des années 1940, qui a une capote en bon état c’est autour de 50, 60 euros. Celui des années 1970, se chine entre 50 et 100 euros selon l’état. Tandis qu’un beau landau art déco, toujours s’il est en bon état, c’est plutôt trois fois ce prix là.

Si vous souhaitez un aperçu de la variété des landaus, rendez-vous à partir d’avril au musée créé par deux passionnés, Florence et Pierre Espalet. Il se trouve à Saint Aubin de Scellon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maison jardin cuisine détente Cuisine Jardin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781606001
Planter le houx dans Maison, Jardin, Cuisine, Brocante
Planter le houx dans Maison, Jardin, Cuisine, Brocante
REPLAY - La cuisine en kiosque, planter le houx Alaska, le thème nature du salon de la déco et les landaus à chiner. C'est le programme de "Maison, Jardin, Cuisine, Brocante" du samedi 30 janvier.
http://www.rtl.fr/culture/lifestyle/planter-le-houx-dans-maison-jardin-cuisine-brocante-7781606001
2016-01-30 11:15:32
http://media.rtl.fr/cache/y8aRqZ8F_LywSHONxg802g/330v220-2/online/image/2016/0129/7781609125_planter-le-houx.jpg