Philae : bientôt le repos éternel pour le robot qui a exploré la comète Tchouri

Le robot-laboratoire n'émet plus de signaux depuis juillet 2015 et aucune manœuvre ne permet de le faire bouger.

Philae, installée sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko, n'émet plus de signaux
Crédit : MEDIALIAB / ESA / AFP
Philae, installée sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko, n'émet plus de signaux

L'aventure de Philae touche à sa fin. Le robot installé sur la comète Tchouri reste muet depuis des mois et les ingénieurs européens ne pourront bientôt plus rien faire pour lui. Ils vont encore tenter de lui envoyer quelques commandes mais si la situation n'évolue pas avant la fin janvier, les conditions extérieures deviendront trop hostiles pour sa "survie".


Philae est un petit laboratoire ambulant qui vit sur le noyau de la comète depuis novembre 2014. Il n'a pas communiqué avec la Terre depuis le 9 juillet et une manœuvre de la dernière chance a dû être tentée dimanche 10 janvier pour le faire bouger. Un des objectif était d'améliorer l'ensoleillement des panneaux solaires du robot. "Cette tentative ne nous a malheureusement pas permis d'entrer en contact avec Philae, a regretté mardi Stephan Ulamec, responsable de l'atterrisseur à l'agence spatiale allemande DLR, basée à Cologne. Nous n'avons pas reçu de signal".

Dans une courte vidéo, postée mardi après-midi sur Internet, l'agence DLR indique que la caméra Osiris, qui se trouve sur la sonde européenne Rosetta, a pris des images de ce moment. "Ces images sont en cours d'analyse. On cherche s'il n'y aurait pas un nuage de poussières qui pourrait avoir été provoqué par un changement de position de Philae", le privant de lumière. Stephan Ulamec rajoute : "Nous allons encore envoyer quelques commandes à Philae ces prochains jours. Puis nous passerons en mode écoute", au cas où l’appareil enverra un signal. Mais petit à petit, l'espoir d'établir un contact avec Philae s'amenuise.

L'aventure Rosetta continue

Les ingénieurs qui suivent le projet préfèrent se montrer réalistes. "Les conditions vont aller de mal en pis" sur la comète : la lumière va diminuer et les températures vont baisser à mesure que Tchouri, escortée par Rosetta, va continuer à s'éloigner du Soleil. "Si fin janvier, aucune communication n'a été établie, ce sera vraiment fichu", estime Philippe Gaudon, chef de projet Rosetta au Cnes,

L'aventure de Rosetta va, elle, se poursuivre jusqu'à septembre, date à laquelle il est prévu qu'elle "se pose", si possible en douceur, sur Tchouri. La sonde pourra ainsi finir "sa vie" aux côtés de Philae. La mission Rosetta, menée par l'Agence spatiale européenne, vise à mieux comprendre les comètes qui ont assisté à la genèse du système solaire il y a  4,6 milliards d'années. Grâce à ce travail spatial, les chercheurs espèrent trouver des indices sur l'apparition de la vie sur Terre.

La rédaction vous recommande
par Michael DucoussoJournaliste
Suivez Michael Ducousso sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781306045
Philae : bientôt le repos éternel pour le robot qui a exploré la comète Tchouri
Philae : bientôt le repos éternel pour le robot qui a exploré la comète Tchouri
Le robot-laboratoire n'émet plus de signaux depuis juillet 2015 et aucune manœuvre ne permet de le faire bouger.
http://www.rtl.fr/culture/futur/philae-bientot-le-repos-eternel-pour-le-robot-qui-a-explore-la-comete-tchouri-7781306045
2016-01-12 18:07:49
http://media.rtl.fr/cache/mN33rBXK7xPOSi_FIYN4sg/330v220-2/online/image/2015/0615/7778740199_une-illustration-de-philae-sur-la-comete-tchourioumov-guerassimenko-delivree-le-20-decembre-2013-archives.jpg