Salariés contactés en dehors des horaires de travail : "Ce n'est pas bon pour l'organisme", dit la psychanalyste Marie Pezé.

REPLAY - INVITÉS RTL - Un rapport demande aux chefs d'entreprise d'inciter leurs salariés à se déconnecter en dehors des heures de travail. Une mesure pour le bien-être des salariés.

Bruno Mettlign, PDG du groupe Orange a remis mardi un rapport au gouvernement pour adapter le travail à la révolution numérique. Selon lui, les entreprises doivent inciter les salariés à se déconnecter en dehors des heures de travail. Il évoque un "devoir de déconnexion". Seulement, de nombreux salariés sont sollicités après avoir terminé leur journée, et certains ne peuvent s'empêcher de jeter un coup d’œil à leurs mails professionnels.. 

C'était le cas d'Alice, avant de trouver son nouveau travail, ses soirées étaient gâchées "par quelqu'un qui demande des documents, quelqu'un qui demande des précisions, toujours pour des raisons professionnelles". Aujourd'hui, à son nouveau poste, elle ne dispose que d'un téléphone basique "qui ne permet pas de recevoir de mails, mais juste d'envoyer des SMS et de recevoir des coups de fils". 

Aujourd'hui, on voit bien qu'on emmène des choses avec soi en dehors des heures de travail

Jean-Christophe Sciberras

Alors, jusqu'où peut-on accepter l'intrusion de l'entreprise dans la vie privée des entreprises ? Pour Jean-Christophe Sciberras, président de l'association nationale des DRH. "Il y a des évolutions dont il faut tenir compte. Les entreprises se demandent comment ne pas créer de dérapages, tout en permettant de s'adapter à des évolutions qui sont profondes."

Recevoir des coups de fil à 23 heures, ou pendant les weekends, est-ce que c'est normal ? "Ce n'est pas normal, sauf s'il y a des urgences et il y a des urgences dans la vie", estime Jean-Christophe Sciberras. Pour Marie Pezé, psychanalyste, spécialiste de la souffrance au travail : "D'abord ce n'est pas normal mais en plus ce n'est pas légal. Il y a un temps de travail précis sauf pour certaines fonctions dans la hiérarchie. Mais il existe des systèmes d'astreinte pour pleins de métiers". 

La psychanalyste précise également que "ce n'est pas bon pour l’organisme. Nous sommes tous désormais dans une surcharge cognitive très coûteuse en terme de burn-out, d'absentéisme. Et l'entreprise a tout intérêt, s'il elle veut des gens en bonne santé qui travaillent, à s'assurer que le cerveau ne soit pas cet organe poubelle qu'il est devenu."

Un fossé entre les générations

La communication dans une entreprise, en dehors des horaires de travail, c'est avant tout une question d'organisation. "De plus en plus d'entreprises élaborent des chartes, des préconisations, où l'on dit des choses simples et de bon sens, comme par exemple que le weekend, quand vous n'êtes pas au travail donc on n'envoie pas de mails, ou on ne répond pas, sauf quand il y a des urgences", précise Jean-Christophe Sciberras.

Mais peut-on se permettre de déconnecter en 2015. "Dites ça à des jeunes qui ont 20, 25 ans et vous allez voir la tête qu'ils vont faire", souligne Jean-Christophe Sciberras. "Ils vivent avec ces outils et ça nous donne les pratiques de demain. Ils ont une vision plus souple du travail que les générations plus âgées", analyse-t-il. 

Mais cette déconnexion est mise à mal par la compétitivité dans l'entreprise. Si l'un des salariés se déconnecte quand son collègue reste branché sur son smartphone, on peut parier que c'est ce dernier qui obtiendra une possible augmentation. "C'est là qu'il est indispensable qu'il y ai une atmosphère de bonne foi dans l'entreprise et une organisation du travail qui évite cette mise en concurrence des salariés entre eux, à celui qui en fera le plus, qui partira le plus tard possible", préconise Marie Pezé. 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779736091
Salariés contactés en dehors des horaires de travail : "Ce n'est pas bon pour l'organisme", dit la psychanalyste Marie Pezé.
Salariés contactés en dehors des horaires de travail : "Ce n'est pas bon pour l'organisme", dit la psychanalyste Marie Pezé.
REPLAY - INVITÉS RTL - Un rapport demande aux chefs d'entreprise d'inciter leurs salariés à se déconnecter en dehors des heures de travail. Une mesure pour le bien-être des salariés.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/salaries-contactes-en-dehors-des-horaires-de-travail-ce-n-est-pas-bon-pour-l-organisme-dit-la-psychanalyste-marie-peze-7779736091
2015-09-16 12:03:23
http://media.rtl.fr/cache/k0ZOtKmpv5Fpc8f2_kChwg/330v220-2/online/image/2015/0610/7778668361_un-telephone-portable-illustration.jpg