Puteaux : la maire accusée d'avoir piétonnisé des rues pour sa fille

Un conseiller municipal d'opposition accuse la maire LR de la commune d'avoir réaménagé le pâté de maisons où sa fille a acheté une maison sans consulter les riverains.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud à La Défense le 4 décembre 2009 (archive).
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Joëlle Ceccaldi-Raynaud à La Défense le 4 décembre 2009 (archive).

À quelques minutes de Levallois, fief incontesté des Balkany, une autre baronnie des Hauts-de-Seine commence à se démarquer par les frasques de son édile. Joëlle Ceccaldi-Raynaud, la maire de la commune de banlieue parisienne, est aujourd'hui accusée d'avoir piétonnisé un pâté de maisons de sa commune où sa fille vient d'acheter une maison.

Sur son blog, le conseiller municipal d'opposition Christophe Grébert (MoDem) souligne qu'une rue rendue piétonne dans le centre de la ville comporte des bacs pour accueillir de la végétation identiques à ceux que l'on retrouvent dans celle où habite la maire de la ville. Selon cet élu, qui se présente comme un lanceur d'alerte, le réaménagement du quartier avait déjà été décidé par la municipalité sans consultation des riverains. Des travaux auraient été faits dans des rues dont les trottoirs et la chaussée venaient pourtant d'être refaits.

Un quartier résidentiel et récemment rénové

"On a proposé la piétonnisation de certaines rues depuis de nombreuses années", concède Christophe Grébert, contacté par RTL.fr, "mais la circulation a été coupée dans des rues résidentielles et non pas commerçantes." Selon cet élu, ces travaux ont été entrepris dans des rues qui avaient été rénovées à plusieurs reprises peu de temps auparavant, et ils génèrent aujourd'hui de nombreux problèmes de circulation.

Pour Christophe Grébert, la piétonnisation de ce quartier a été entreprise pour satisfaire la demande de la fille de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, qui a fait l'acquisition d'un immeuble estimé à 1 millions d'euros. Contacté à plusieurs reprises par RTL.fr, la maire de Puteaux n'a pas souhaité donner plus d'explications sur cette affaire.

De nombreux antécédents

Ce n'est la première fois que la mairie de Puteaux fait des vagues. Après avoir offert des cartables "genrés" aux élèves de sa ville à la rentrée scolaire, la maire de Puteaux avait déjà été accusée de clientélisme lorsque Metronews avait révélé qu'elle offrait chaque année des cadeaux aux personnes âgées de sa ville.

En octobre, c'est le site d'investigation Mediapart qui accusait Joëlle Ceccaldi-Raynaud d'avoir caché 102 lingots d'or et 865.300 euros en liquide sur un compte au Luxembourg, entre 2008 et 2009. Un petit trésor estimé à 2,86 millions d'euros qui pourrait être lié à des soupçons de pots-de-vin dans l'attribution d'un marché public à la Défense en 2001.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781789328
Puteaux : la maire accusée d'avoir piétonnisé des rues pour sa fille
Puteaux : la maire accusée d'avoir piétonnisé des rues pour sa fille
Un conseiller municipal d'opposition accuse la maire LR de la commune d'avoir réaménagé le pâté de maisons où sa fille a acheté une maison sans consulter les riverains.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/puteaux-la-maire-accusee-d-avoir-pietonnise-des-rues-pour-sa-fille-7781789328
2016-02-10 22:43:36
http://media.rtl.fr/cache/UnmGJ6mcrXDDE5rUQmBycw/330v220-2/online/image/2015/0919/7779777404_joelle-ceccaldi-raynaud-a-la-defense-le-4-decembre-2009-archive.jpg