2 min de lecture Hauts-de-Seine

La maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, cachait 102 lingots d'or au Luxembourg

D'après des documents révélés par le site "Mediapart", entre 2008 et 2009, l'élue aurait fait retirer l'or, ainsi que 865.300 euros en espèces, d'un compte secret.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud à La Défense le 4 décembre 2009 (archive).
Joëlle Ceccaldi-Raynaud à La Défense le 4 décembre 2009 (archive).
Julie Coste
Journaliste

102 lingots d'or et 865.300 euros en cash. Soit 2,86 millions d'euros au total. Entre le 16 octobre 2008 et le 23 avril 2009, un mystérieux émissaire aurait discrètement vidé le compte de la maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud (Les Républicains), au Luxembourg. Une affaire révélée par Mediapart, vendredi 18 septembre, documents à l'appui. 

Les documents font état d'une dizaine de retraits. Ces preuves intéressent le juge d'instruction de Nanterre, Jean-Michel Bergès, qui enquête sur de présumés pots-de-vin dans l’attribution du marché du chauffage de La Défense, en 2001. Cet énorme contrat avait été attribué par un syndicat intercommunal, présidé par Charles Ceccaldi-Raynaud, le père de l'élue actuelle, alors lui-même sénateur-maire de Puteaux, où siégeait aussi Joëlle. L'ancien sénateur-maire a été mis en examen en 2007 pour favoritisme, recel d’abus de biens sociaux et corruption passive. Il est soupçonné d'avoir touché 750.000 euros de pots-de-vin. Dans ce dossier, cinq magistrats se sont succédé en 13 ans.

Pas poursuivie

L'existence du compte caché de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, à la Banque privée Edmond de Rothschild, avait été rendue public en 2011. Charles Ceccaldi-Raynaud, en guerre avec sa fille, l'avait alors accusée d'avoir touché des dessous de table et avait révélé l'existence du compte au juge. À l'époque, l'élue avait assuré que tout était en règle, indiquant que l'argent provenait d'un héritage de sa grand-mère. Pourtant, la justice n'a trouvé aucune trace de ce legs.

À lire aussi
Le maire LR de Levallois-Perret Patrick Balkany le 7 mai 2015. Législatives 2017
Législatives 2017 : vexé, Patrick Balkany fait retirer les affiches de François Fillon

Comment un élu, qui n’a pas d’entreprise, donc pas de chiffre d’affaires, qui n’a pas gagné non plus au Loto, peut-il se constituer un tel capital ?

Christophe Grébert, élu MoDem à Puteaux
Partager la citation

Joëlle Ceccaldi-Raynaud n'est pas poursuivie dans l'enquête sur le marché du chauffage de La Défense. Elle a seulement été entendue comme "témoin assisté". Après la révélation des montants sur son compte au Luxembourg, Christophe Grébert, son principal opposant (MoDem) à Puteaux, "’espère que Bercy ouvrira tout au moins une enquête là-dessus, déclare-t-il au Parisien ce samedi. Je ne dis pas qu’il y a corruption. Mais comment un élu, qui n’a pas d’entreprise, donc pas de chiffre d’affaires, qui n’a pas gagné non plus au Loto, peut-il se constituer un tel capital ?", interroge-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hauts-de-Seine Puteaux Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7779777367
La maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, cachait 102 lingots d'or au Luxembourg
La maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, cachait 102 lingots d'or au Luxembourg
D'après des documents révélés par le site "Mediapart", entre 2008 et 2009, l'élue aurait fait retirer l'or, ainsi que 865.300 euros en espèces, d'un compte secret.
http://www.rtl.fr/actu/politique/la-maire-de-puteaux-joelle-ceccaldi-raynaud-cachait-102-lingots-d-or-au-luxembourg-7779777367
2015-09-19 12:01:50
https://media.rtl.fr/cache/UnmGJ6mcrXDDE5rUQmBycw/330v220-2/online/image/2015/0919/7779777404_joelle-ceccaldi-raynaud-a-la-defense-le-4-decembre-2009-archive.jpg